Un Popopop spécial frissons avec le maitre de nos nuits blanches Harlan Coben, de passage à Paris à l'occasion de la parution de Double piège chez Belfond noir.

Harlan coben
Harlan coben © AFP / ALAIN JOCARD

Harlan Coben

Charline Roux Harlan Coben et Antoine de Caunes
Charline Roux Harlan Coben et Antoine de Caunes © Radio France / Fanny Leroy

La pop culture, pour moi, c’est quelque chose qui est d’aujourd’hui ou alors qui suscite une nostalgie intéressante.

Né en 1962, le maitre de nos nuits blanches, Harlan Coben est issu de la classe moyenne supérieure, vit dans le New Jersey avec sa femme pédiatre et leurs quatre enfants. Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a rencontré un succès immédiat dès la publication de ses premiers romans, tant auprès de la critique que du public.

Un auteur primé

Il est le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis.porté au cinéma par Guillaume Canet a reçu le prix des lectrices de ELLE, et le film a reçu quatre césars. Son dernier roman traduit parait chez Belfond noir le 5 octobre. Les droits ont d'ores et déjà été achetés par Julia Roberts pour une adaptation en cours.

L'histoire de "Double piège"

J’adore les histoires de disparition car une porte est entrouverte, une forme d’espoir naît qui donne de la force aux personnages.

Pour surveiller sa baby sitter, Maya a installé une caméra dans son salon. Un jour, un homme apparait à l’écran, jouant avec sa petite Lily. Un homme que Maya connait bien : Joe, son mari qu’elle vient d’enterrer…Un choc. Et de troublantes découvertes : le certificat de décès de Joe a disparu et l’arme impliquée dans sa mort est aussi celle qui a coûté la vie à sa sœur, Claire, 3 ans plus tôt. Pour Maya, l’heure est venue de plonger dans un passé trouble ; un monde à la frontière entre vérité et illusions. Un monde dangereux, dont elle pourrait être la nouvelle victime. Une nouvelle machination paranoïaque par le boss du thriller.

  • La bande annonce du livre :

Guillaume Canet, admirateur du romancier et adaptateur de son roman Ne le dis à personne, converse avec Harlan Coben.

Guillaume Canet : La confiance que m'a témoignée Harlan Coben pour l'adaptation de son roman, c'était une chance incroyable.

Signatures

J'aime cette phrase de Flaubert et je m'y reconnais : Soyez régulier et ordonné dans votre vie, afin que vous puissiez être violent et original dans votre travail.

Programmation musicale
  • THE WILD ONES

    Got my mojo working

    1987

  • TSHEGUE

    WHEN YOU WALK

    2017

  • JUNIORE

    Difficile (Radio Edit)

    2017

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.