Dernier épisode de cette semaine hors-série spéciale consacrée à Coluche. Pour ce cinquième épisode, Antoine de Caunes et Charline Roux poussent la chansonnette et s'intéressent à la carrière musicale de Coluche avec les musiciens qui ont joué sur scène à ses cotés.

Portrait de l’humoriste et comédien Coluche jouant du violon avec des gants de boxe dans l'émission "Numéro Un".
Portrait de l’humoriste et comédien Coluche jouant du violon avec des gants de boxe dans l'émission "Numéro Un". © AFP / JACQUES CHEVRY / Ina

Après la scène, le cinéma, les médias et la politique, dans cet ultime épisode consacré à Coluche, Antoine de Caunes et Charline Roux s'intéressent aux rapports entre Coluche et la musique. Car musicien, Coluche l'a été. Toute la semaine, on a pu entendre des titres chantés par lui dans Popopop

C'est d'ailleurs par la musique que Coluche est arrivé à la scène. A la fin des années 60, avant de lancer le café de la gare, il reprend les classiques de la chanson française parmi lesquels Boris Vian, Charles Trenet ou encore Yves Montand, aux terrasses des cafés du quartier Saint Michel à Paris.   

On est tellement habitué à entendre chanter des gens mal qu’on n’y fait pas attention. Et puis sur scène on est séduit par des effets parce les chansons sont faîtes pour ça. 

Il se lance ensuite dans la chanson humoristique en compagnie de Jean-Claude Dagostini, Xavier Thibaud et Jacques Delaporte, ces derniers qui monteront par la suite le Grand Orchestre du Splendid. Tous les quatre fondent le groupe éphémère « Les Craignos Boboys ». Coluche se produira aussi dans des cabarets parisiens où il fait la rencontre d'un certain George Moustaki. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Avec sa troupe, Au Vrai chic parisien, fondée après le Café de la Gare, il crée en 1973 la comédie musicale yé-yé Ginette Lacaze 1960 qui ira jusqu'à faire la première partie de Dick Rivers à l'Olympia. L'année suivante, il signera même avec une maison de disque pour faire L'album des Adieux. 

Pour revenir sur sa carrière musicale, Antoine de Caunes et Charline Roux accueillent deux des musiciens qui ont accompagné Coluche sur scène : Laurent de Gaspéris et Gérard Prévost. 

La playlist de l'émission 

  • "Oh Ginette" - Coluche
  • "Je t'aime trop" - Eddy Mitchell 
  • "Putain de camion" - Renaud
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.