Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent le dessinateur Frank Margerin pour une émission sépciale consacrée à Johnny Hallyday.

Franck Margerin
Franck Margerin © Getty / Marc GANTIER

" Popopiennes, popopiens, et tous les autres aussi bonjour.
C’est donc un triste jour pour la pop-culture, et donc pour Popopop. Johnny Hallyday, Johnny a surtout eu la mauvaise idée de prendre congé, et cette fois-ci, sans espoir de retour, laissant une nation entière éplorée.
Il se trouve que je fais partie de cette nation, que Johnny avait régulièrement sa place dans Popopop et que je garde un super souvenir de lui pour avoir vécu une expérience plus que particulière avec lui. En 84, nous étions partis à Nashville pour tourner une émission spéciale des Enfants du Rock célébrant les retrouvailles de Johnny avec la musique qu’il aimait vraiment, celle qui venait de là, qui venait du blues.
Il s’était retrouvé à chanter en duo avec des pures légendes comme Carl Perkins, Emmylou Harris, les Everly Brothers, Tony Joe White ou les Straycats, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il avait allumé le feu, dans un studio qui pourtant en avait vu d’autres.
Oui, cette musique là était bonne, c’était la sienne. Celle qui l’avait déclenché et fait monter sur scène. Mais surtout en deux semaines de tête à tête à Nashville j’avais eu le loisir de découvrir un type bien, sensible, touchant, drôle et désespéré.
C’est de ce Johnny dont je me souviens aujourd’hui, au milieu de ce déluge mémoriel.
Exister, c’est insister, disait Ben Salem Himmich, un philosophe marocain. Johnny aura beaucoup insisté. "
Antoine De Caunes 

POP LISTE IMAGINÉE  // JOHNNY HALLYDAY
- Un film : A bout de souffle (1960), de Jean-Luc Godard. Le chanteur avait tourné à ses côtés dans "Détectives" et en était un grand admirateur. 

"J'ai toujours été un grand fan de Godard. J'ai vu tous ses films, depuis A bout de souffle. En 1984, je vivais avec Nathalie Baye; je rencontre Godard par elle. Très bizarre, on dîne ensemble et il ne m'adresse pas la parole. Quinze jours plus tard, il m'appelle pour me proposer Détective. J'étais surpris, mais je me suis très bien entendu avec lui; il avait tout repéré en moi... C'est vrai que cela a changé mon image, les gens m'ont vu différemment."

- Un titre musical :  Nés sous la même étoile, I.A.M. 

- Un livre : Paroles de Johnny, Frank Margerin et Stéphane Deschamps, Chronique Editions 

Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent le dessinateur Frank Margerin pour une émission consacrée à Johnny Hallyday. il est l'auteur de Paroles de Johnny paru chez Chronique éditions. 

Je voulais faire Elvis, je voulais faire James Dean, et je suis devenu moi. (Dans mes yeux, Johnny Hallyday & Amanda Sthers, ed. Plon 1993.

Il m'est arrivé parfois, en tournée, d'aller à la rencontre de fans, chez eux, je me suis rendu compte que je faisais partie de leur famille. Le Républicain lorrain, 2002

"Paroles de Johnny" de Margerin et Deschamps (couverture)
"Paroles de Johnny" de Margerin et Deschamps (couverture) / Editions Chronique

Aller plus loin

Les invités
Programmation musicale
  • JOHNNY HALLYDAY

    L'aventure c'est l'aventure (version chantée)

    1972

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.