Pour parler des radios pirates, Antoine de Caunes reçoit le scénariste de bande dessinée Laurent Galandon et l'humoriste Albert Algoud.

Détail de la couverture d'Interférences de Jeanne Puchol et Laurent Galandon
Détail de la couverture d'Interférences de Jeanne Puchol et Laurent Galandon © Dargaud

Ce n'est qu'en 1982 que l'Etat n'a plus eu le monopole sur les radios en France. Dans les années 1970, les radios pirates, qui émettent sans autorisation se développent. Pour en parler, Antoine de Caunes, accompagné de Charline Roux reçoit Laurent Galandon, co-auteur de la bande-dessinée Interférences, disponible aux éditions Dargaud et Albert Algoud, humoriste qui officie sur France Inter et qui signe la préface d'Interférences. Albert Algoud signe également l'anthologieLes Cœurs simples  chez Casterman.

Synopsis d'Interférences 

Côte d'Opale, 1973. Adolescents, Alban et Pablo profitent de leurs vacances, au gré des ondes de Radio Caroline, la célèbre radio pirate qui émet depuis un bateau navigant sur les eaux internationales.  

Cinq ans plus tard, bien que d'origines sociales opposées, les deux comparses ont la même envie : partager la musique boudée par les radios françaises officielles et donner la parole aux bâillonnés de la société. Avec beaucoup d'idées et peu de moyens, ils créent Radio Nomade, leur radio pirate.

Planche d'Interférences de Jeanne Puchol et Laurent Galandon
Planche d'Interférences de Jeanne Puchol et Laurent Galandon / Dargaud

La pop culture c'est une culture pleine de couleurs, pleine d'onomatopées. C'est de la fantaisie

Les Cœurs simples

Le livre est un florilège de textes où sont évoqués, ou mis en scène, simples  d’esprit, handicapés et attardés mentaux, idiots du village, simplets,  mongoliens, fadas, arriérés, crétins des Alpes et d'ailleurs.... Une  façon, à travers ces personnages littéraires, de saluer ces exclus parmi  les exclus que sont encore trop souvent, en ce XXIème siècle bien entamé, les personnes handicapées mentales. Ces "cœurs simples" sont  regardés avec humanité. Et si moquerie il peut y avoir, elle n'est  jamais exempte de compassion, voire de tendresse désolée. Les grands noms de la bande dessinée francophone viennent illustrer chacun des textes. 

La pop liste de Laurent Galandon et Albert Algoud

  • Un film : The Party réalisé par Blake Edwards
  • Une chanson : "All Along the Watchover" de Bob Dylan repris par Jimi Hendrix
  • Un livre : Vernon Subutex de Virginie Despentes 
  • Une série : Wonder Woman 
  • Un jeu vidéo : Pac Man créé Tōru Iwatani
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.