Pour une émission consacrée au boxeur et poète Arthur Cravan, Antoine de Caunes reçoit le dessinateur Jack Manini qui lui rend hommage dans sa BD "Arthur Cravan". Dans la deuxième partie de l'émission, il sera rejoint par l'auteure Clémentine Mélois pour son livre de détournement "Cent titres".

Il est né suisse de son vrai nom Fabian Avenarius Lloyd en 1887. En 1908, il s'installe à Paris et se met à produire des journaux, sportifs tout d'abord. Deux ans plus tard, les journaux sportifs parle de lui et de ses exploits en tant que boxeur catégorie mi-lourd. Il devient d'ailleurs champion de France de cette catégorie, sans même avoir combattu, à cause de l'abandon de son concurrent. 

A l'époque il se fait encore appeler par son vrai nom, avant d'en changer en 1912, pour prendre le nom de jeune fille de sa fiancée de l'époque : Renée Boucher, née Cravans. A compté de là, il devient l'éditeur et le rédacteur de sa revue : Maintenant, revue littéraire et artistique, provocante pour l'époque. Maintenant connaitre cinq numéros et arrêtera de paraître en 1915, quand il quittera la France et s'enfuira pendant la guerre à Barcelone. Là-bas, il organisera un des combats de boxe les plus mythiques de l'histoire. Il combat contre le champion du monde de l'époque Jack Johnson qui le bat sur KO au sixième round après 43 minutes de combat.  

Aujourd'hui, il considéré comme un des précurseurs du dadaïsme et du surréalisme. Malheureusement, Arthur Cravan ne sera pas l'invité de Popopop aujourd'hui puisqu'il est mort il y a 100 ans tout juste. Pour lui rendre hommage, Antoine de Caunes, accompagné de Charline Roux reçoit le dessinateur de BD Jack Manini. Ce dernier signe aux éditions Bamboo, Arthur Cravan, une bande dessinée qui retrace la vie du plus grand poète du monde, rapport au fait qu'il mesurait 2,06 mètres. 

Dans la deuxième partie de l'émission, Jack Manini sera rejoint par une professionnelle du détournement : Clémentine Mélois. En 2014, dans son livre Cent Titres elle détournait les couvertures de 100 romans classiques de la littérature. Moby Dick était ainsi devenu Maudit Bic et L'écume des jours s'était transformé en Légume des jours. L'année suivante c'était la littérature jeunesse qu'elle s'amusait à détourner avec Jean-Loup fait des trucs, l'histoire du chien Jean-Loup qui en a marre de ses croquettes et va décider de faire des trucs formidables. Aujourd'hui, elle revient pour détourner les listes de courses qu'elle a trouvé dans la rue. Dans Sinon J'oublie (édité chez Grasset), elle s'amuse à imaginer les histoires qui se cachent derrière les listes de courses oubliées. 

La pop liste de Jack Manini 

  • Le livre :La jungle nue(ou en V.O A Feast Unknown) écrit pas Philip José Farmer paru en 1968
  • Le film :Certains l’aiment chaud, film réalisé par Billy Wilder sorti en 1959
  • La chanson : “La bécasse” de Serge Rezvani sortie en 1976,
  • Le jeu-vidéo : Pong, le premier jeu vidéo de l'histoire ; créé par Nolan Bushnell et sorti en 1972.
  • La série : Chapeau melon et bottes de cuir, créée par Sydney Newam, et diffusée 1961

La pop culture selon Jack Manini

C'est la culture de ma jeunesse, la culture à la marge, qui m'a donné l'envie d'être dessinateur le jour et super-héros la nuit. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.