Jean Michel Ribes nous raconte sa vision de la pop culture tout en célébrant l'esprit vivant de Topor.

Jean-Pierre Ribes à Angoulême
Jean-Pierre Ribes à Angoulême © Maxppp / Louvier Isabelle

Roland Topor c’est une issue de secours, un homme de surprise permanente,  il rendait le monde respirable.

Jean-Michel Ribes est un homme aux multiples casquettes: à la fois acteur, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste. Depuis 2001, il dirige d'une main de maitre le Théâtre du Rond Point qui se fait un devoir de donner à entendre les auteurs vivants. Il commence le théâtre à l'âge de 14 ans à l’internat de Montcel à Jouy-en-Josas, une école à l’anglaise avec marche au pas, levée des couleurs, châtiments corporels. Il se réfugie dans la petite salle de spectacle du collège au départ pour faire de la batterie de jazz puis rapidement pour faire du théâtre. A 21 ans, il fait la rencontre de Roland Topor après avoir fondé sa première troupe de théâtre : la compagnie du Pallium. Très vite il s'entoure de futurs grands noms du théâtre et du cinéma : Gérard Darmon, Daniel Prévost, Jean-Pierre Bacri. En 1970, il crée sa première pièce Les Fraises musclées qui rencontre un succès important. Dans les années 1980, avec Topor, il débute à la télévision avec les séries "Merci Bernard" (diffusée sur FR3 entre 1982 et 1984) et surtout "Palace" (diffusée sur Canal+en 1988 et Antenne 2 en 1989). YouTube - Ina Humour

La pop culture, c’est la culture du désir … sans désir et plaisir il n’y a pas de culture.

Jean-Michel Ribes est un homme aux multiples casquettes: à la fois acteur, dramaturge, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste. Depuis 2001, il dirige d'une main de maitre le Théâtre du Rond Point qui se fait un devoir de donner à entendre les auteurs vivants. Il commence le théâtre à l'âge de 14 ans à l’internat de Montcel à Jouy-en-Josas, une école à l’anglaise avec marche au pas, levée des couleurs, châtiments corporels. Il se réfugie dans la petite salle de spectacle du collège au départ pour faire de la batterie de jazz puis rapidement pour faire du théâtre. A 21 ans, il fait la rencontre de Roland Topor après avoir fondé sa première troupe de théâtre : la compagnie du Pallium. Très vite il s'entoure de futurs grands noms du théâtre et du cinéma : Gérard Darmon, Daniel Prévost, Jean-Pierre Bacri. En 1970, il crée sa première pièce Les Fraises musclées qui rencontre un succès important. Dans les années 1980, avec Topor, il débute à la télévision avec les séries "Merci Bernard" (diffusée sur FR3 entre 1982 et 1984) et surtout "Palace" (diffusée sur Canal+en 1988 et Antenne 2 en 1989). YouTube - Ina Humour

Jouer un auteur vivant c’est manger chaud. Extrait de son recueil d’aphorisme Cris écrits

Depuis 2001, il est à la tête du Théâtre du Rond-Point à Paris, qu'il a tranformé en maison de création, dédiée au théâtre d'aujourd’hui, trouvant que la majorité des pièces jouées dans des théâtres publics sont des œuvres d'auteurs disparus. Il décide d'aller à contre-courant de cela et de monter des pièces d'auteurs contemporains : Sam Shepard, Copi, Topor, Jean-Claude Grumberg, Arrabal, ainsi que des pièces écrites par ses soins, notamment Théâtre sans animaux, pour laquelle il reçoit en 2002 le Molière du meilleur auteur francophone ainsi que le Molière de la meilleure pièce comique. 

Je n’en peux plus d’être obligé d’épouser la Joconde, les mauvaise herbes de la culture sont bien plus savoureuses que les glaïeuls du bon goût.

Cette année, il créait les premiers prix Topor au théâtre du Rond-Point, pour célébrer la mémoire du dessinateur et auteur disparu et pour célébrer l'inattendu dans toutes les disciplines du spectacle vivant. Des prix remis le 9 avril. 

Le rire se doit être poétique, insolent insensé sinon il est insipide.

La pop liste de Jean-Michel Ribes

  • Un film : Three Billboards, les panneaux de la vengeance réalisé par Martin McDonagh, sorti en 2018.
  • Une série : Palace, créée par Jean-Michel Ribes, diffusée entre 1988 et 1989 sur Canal+
  • Un livre : Petit traité d’éducation lubrique écrit Lydie Salvayre qu’il présente au rond-point du 4 au 8 avril 2018. 
  • Une chanson ‘’Femme je vous aime’’ de Julien Clerc, sorti en 1982 sur l’album Femmes, indiscrétion, blasphème. 
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.