Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent Rupert Everett dont le premier film en tant que réalisateur, “The Happy Prince”, sort le 19 décembre prochain.

 Rupert Everett en conférence sur la scène du Cinema Cafe, lors du Festival du film de Sundance 2018 (Park City, Utah, Etats-Unis – 23 janvier 2018)
Rupert Everett en conférence sur la scène du Cinema Cafe, lors du Festival du film de Sundance 2018 (Park City, Utah, Etats-Unis – 23 janvier 2018) © AFP / Michael Loccisano/Getty Images

Dans The Happy Prince, l'acteur anglais Rupert Everett tient le premier rôle... et la caméra. Pour cette première expérience en tant que réalisateur, il a décidé de raconter la vie d'Oscar Wilde. Au crépuscule de sa vie, l'auteur homosexuel réfugié à Paris revient sur son parcours tortueux...

Et pour vous, Rupert Everett, c'est quoi la pop culture ?

Pour moi, c'est quelque chose qui arrive d'un coup comme ça, sans publicité... Par exemple, les jeans slim que tout le monde porte. Comment c'est arrivé ? Je ne sais pas.

La "pop-list" de Rupert Everett

Le livre culte : Souvenirs : Une folle traversée de la Russie révolutionnaire, de Nadejda Teffi (2017)

Le film culte : Le Jour du fléau, de John Schlesinger (1975)

La chanson culte : "Mourir sur scène", de Dalida (extrait de "Les P'tits mots" en 1983)

La série culte : Wild Wild Country, de Chapman Way and Maclain Way, à voir sur Netflix (2018)

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.