A l'occasion de la réédition de "Boire" qui célèbre les 25 ans de cet album mythique, Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent Miossec. Il publie également un Ep réalisé avec Mirabelle Gilis intitulé "Falaises" et élaboré pendant le confinement.

Portrait de Miossec, auteur-compositeur-interprète, à Paris le 8 septembre 2020.
Portrait de Miossec, auteur-compositeur-interprète, à Paris le 8 septembre 2020. © AFP / Christophe ARCHAMBAULT

Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent Miossec qui célèbre les 25 ans de la sortie de son premier album Boire avec une réédition qui paraîtra le 25 septembre accompagnée d’un livret enrichi de photos inédites et de nombreux témoignages de personnalités et de fans que cet album a touché, ému, marqué. 

Extrait du livret : 

"Il ne m’en avait pas dit davantage quand je l’avais croisé dans le couloir d’une radio, petit sourire au coin des lèvres, pas davantage que “As-tu écouté Boire de Miossec ?”, si Marc Garcia, génie des ondes et du son, me recommandait cet album et ce chanteur dont j’ignorais tout, c’est qu’il y avait urgence à. Ce que je fis dare dare. 

D’un coup, cul sec. 

Nous étions au mitan des années 90, un nouveau siècle se profilait, j’avais 30 ans et quelques, plus tout à fait jeune, plus du tout innocente, toujours écorchée, un type soûl (si si si si) balançait d’une voix de tréfonds des mots mal gaulés et sa sincérité héroïco-éthylique me pétait à la gueule, je n’avais jamais mis les pieds à Brest, pourtant depuis Paris, une vie de faïence venait de me frapper au cœur, on pouvait donc verser dans le caniveau et sauver sa dignité, dégueuler des étoiles, on pouvait donc détester ses défaites en toute beauté. Marc Garcia est mort 10 ans plus tard, Miossec est sobre depuis longtemps, non non non non je jure que ne suis plus jeune mais je déguste encore tous les albums de Christophe Miossec en cuvant toujours son premier, magnifique marqueur biologique, Boire".

Pascale Clark 

Voilà 25 ans, en mars 1995, sortait « Boire » sur un label bruxellois indépendant. Un disque au petit budget, sec, sans batterie, loin des canons de l’époque avec ses paroles rugueuses.

Ce disque a imprimé une certaine génération, a fait bouger quelques lignes, a pris une place qu’il n’était pas censé avoir dans l’histoire de la chanson…

En parallèle de la réédition de Boire, paraît un Ep de quatre chansons made in confinement, réalisé avec Mirabelle Gilis et intitulé "Falaises !" (Columbia). 

Une tournée débutera par 3 concerts à Brest les 23, 24 et 25 septembre et passera par une trentaine de villes jusqu'en juin 2021.  

Mais avant de parler avec Miossec, notre pop-chroniqueur, Renan Cros fait sa rentrée dans Popopop. Et pour cette rentrée, deux conseils séries à découvrir ce week-end : 

  • Dispataches from elsewhere, première série signée Jason Segel (vu notamment dans How I met your mother), disponible depuis le 24 juillet sur Amazon Prime Vidéo. Série d'anthologie retraçant l'histoire d'un groupe de personnes tombant sur une petite annonce dans le journal et qui vont se retrouver au coeur d'un grand mystère. 
  • Ratched, la nouvelle production d'un des rois de la série américaine : Ryan Murphy (à qui on doit notamment Hollywood, Pose, Glee, Nip/Tuck ou encore American Crime Story). La série, disponible depuis aujourd'hui sur Netflix retrace l'histoire de Mildred Ratched, infirmière tout à fait normale mais qui va se transformer en véritable monstre. Et Ratched, c'est aussi et surtout le préquel du film Vol au dessus d'un nid de coucou

La pop liste de Miossec 

  • son livre culte : Papiers collés de Georges Perros 
  • son film culte : "L'Atalante" de Jean Vigo 
  • sa chanson culte : her eyes are a blue million miles de Captain Beefheart
  • son personnage de série tv préféré : Toni Soprano 

La pop culture selon Miossec 

C'est Tarzan

Playlist de l'émission : 

  • Yelle / "Je t'aime encore"  
  • Miossec / "Non non non non (je ne suis pas saoûl)"
  • Miossec / "Trop d'amour"
  • Captain Beefheart / Her eyes are a blue million miles
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.