Journée spéciale BD à l'occasion du festival international de la BD d'Angoulême. Pour en parler, Antoine de Caunes et Charline Roux accueillent celle qui remporta en 2000 le Grand Prix de la ville d'Angoulême pour l'ensemble de son oeuvre : Florence Cestac. Elle publie chez Dargaud son nouvel album.

Florence Cestac, autrice de bande dessinée, illustratrice et éditrice au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême le 28 janvier 2017.
Florence Cestac, autrice de bande dessinée, illustratrice et éditrice au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême le 28 janvier 2017. © Maxppp / Renaud JOUBERT/ PHOTOPQR/CHARENTE LIBRE

France Inter soutient la BD plus que jamais, à l'occasion du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême dont la remise des Prix a lieu à huis-clos ce jour et dont le salon est reporté en juin.

Antoine de Caunes et Charline Roux reçoivent l'auteure-dessinatrice-éditrice-illustratrice Françoise Cestac qui publie son nouvel album _Un Papa, une Maman, une famille formidable (la mienne!)_chez Dargaud.

« Si je me suis marié, c'est pour me faire servir ! » Ainsi commence avec fracas cette nouvelle bande dessinée de Florence Cestac. Avec sa faconde habituelle, elle y raconte son père, homme d'une époque (avant 68...), d'un milieu (la petite bourgeoisie de province), et leurs relations tumultueuses.

Comme le signe Daniel Pennac en préface : "le papa de Florence répond à la loi des cinq B : Bouffe, Bridge, Bateau, Baise et Bagnoles. Pennac poursuit en citant Brassens "mais pour bien vous punir un jour vous voyez venir sur terre des enfants non voulus qui deviennent chevelus poètes". Et il vous naît une Florence", qui deviendra le grand nom de la bande dessinée que l'on connaît.

Fondatrice des éditions Futuropolis, elle travailla aussi pour Pilote, L'Echo des Savanes, Charlie Mensuel, créa le personnage mythique de Harry Mickson, dessina des best-sellers comme Le Démon de minuit chez Dargaud ; ce pourquoi elle reçut en 2000 le Grand prix de la ville d'Angoulême.

La pop liste de Florence Cestac 

  • son livre culte : "Dalva" de Jim Harrison 
  • son film culte : La Leçon de piano de Jane Campion 
  • sa chanson culte : "Je suis venu te dire que je m'en vais" de Serge Gainsbourg 
  • son personnage de dessin animé préféré : le loup de Tex Avery

Le son qui lui évoque la pop culture

Un accordéon, des cuivres, du flamenco, une guinguette et les baloches !

La pop culture selon Florence Cestac 

Ce sont les gens qui ne sont pas dans le moule.

La playlist de l'émission :

  • La Roux / Bulletproof 
  • Sleaford Mods / "Nudge it" 
  • Steven Wilson / "Self" 
  • Serge Gainsbourg / "Je suis venu te dire que je m'en vais"

ALLER PLUS LOIN

Quelles bandes dessinées lire après Angoulême ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
Programmation musicale
L'équipe