A l'occasion de l'Euro de football en cours partout en Europe, Antoine de Caunes et Charline Roux accueillent les spécialistes de la question : l'auteur Olivier Guez et le dessinateur et scénariste de BD Didier Tronchet.

Olivier Guez, journaliste, essayiste et écrivain auteur de "Une passion absurde et dévorante. Écrits sur le football" (L'Observatoire)
Olivier Guez, journaliste, essayiste et écrivain auteur de "Une passion absurde et dévorante. Écrits sur le football" (L'Observatoire) © AFP / ARNE DEDERT / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE

Spéciale foot ce jour avec la participation d'Olivier Guez et Didier Tronchet ! 

Olivier Guez

Le journaliste et écrivain Olivier Guez qui a couvert la Coupe du monde de football 2018 en Russie pour divers journaux, publie aux éditions Grasset "Une Passion absurde et dévorante". Le football a donné à l’écrivain le goût des autres, et le goût du large. Au fil de ses voyages, il a constaté que ce sport était le miroir des nations, de leur mémoire, de leurs conflits et de leurs imaginaires. Sur un terrain de football se racontent l’identité de la France, le stalinisme et le dégel en Union soviétique, la question raciale au Brésil, la modernité de l’Argentine et de Diego Maradona, le destin de l’Allemagne de l’Est après la réunification, les ambitions planétaires du Qatar et, sous l’égide de la FIFA, les dérives du capitalisme depuis trente ans.

Didier Tronchet

Le 8 juillet 1982 au Stade Ramón Sánchez Pizjuán de Séville, l'équipe de France affrontait en demi-finale de coupe du monde l'équipe de la République Fédérale d'Allemagne. A la 57ème minute, alors que les deux équipes sont à 1 partout, le match bascule. Le gardien allemand Harald Schumacher, agresse violemment le défenseur français Patrick Battiston alors que ce-dernier se dirige droit vers les cages allemandes. La suite on la connait tous, l'arbitre ne voit pas la faute, siffle une remise en jeu. Et à la fin, sur une séance de tir au but l'Allemagne s'impose et part en finale, privant les Bleus de leur première finale de coupe du monde. 

Un match resté depuis dans les annales du football et qui continuera de hanter l'équipe de France des années après. Un match qui aurait du, selon les plus fins observateurs être gagné par la sélection tricolore ; et qui fera dire à ces mêmes observateurs : "Le foot est un sport qui se joue à 11 contre 11 et à la fin c'est l'Allemagne qui gagne." 

Aujourd'hui, le dessinateur et scénariste de BD Didier Tronchet revient sur cet évènement dans Les Fantômes de Séville édité chez Glénat. Didier et Fred partent enquêter sur cette fameuse cinquantième minute de jeu, quand Battiston rentre en jeux, à la rencontre des protagonistes de cette rencontre : Harald Schumacher, Patrick Battiston, Michel Platini et Michel Hidalgo notamment. Mais sans s’en rendre compte tout de suite, Didier découvrira que cette demi-finale perdue est la métaphore d’un drame personnel que lui-même a vécu, enfant

La pop-liste d'Olivier Guez et Didier Tronchet 

  • Le livre de Didier Tronchet : Le Chameau Sauvage, de Philippe Jaenada
  • Le film d'Olivier Guez : _Drunk_de Thomas Vinterberg, actuellement dans les salles
  • La série de Didier Tronchet : Le Jeu de la dame disponible sur Netflix 
  • La chanson d'Olivier Guez : "Centro di gravita permanente" de Franco Battiato

La playlist de l'émission 

  • "Freaks" - Eddy de Pretto 
  • “Passement de jambes” - Doc Gynéco
  • "Tonight Tonight" - Céleste
  • “Centro di gravita permanente” - Franco Battiato
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés