Ce jeudi 28 novembre s’est ouvert à Lyon le procès en appel du Cardinal Barbarin pour non dénonciation de crimes sexuels commis par l’un des prêtres de son diocèse, le père Preynat. Il s’agit là de l’une des nombreuses affaires de pédophilie au sein de l’Église, qui a été contrainte de retirer ses œillères autour de cette question.

Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS

Cet épisode de Pour Suite commence avec une séquence à la fois surprenante et consternante. L’archevêque de Strasbourg, Monseigneur Luc Ravel, raconte comment, début novembre, il est tombé par hasard, à l’occasion de travaux à l’archevêché, sur un vieux dossier. Un dossier à la chemise bleu, peu épais, avec du papier fin et sur lequel les lettres, tapées à la machine à écrire, ont un peu bavé. 

Ce dossier réunit des éléments sur des abus commis par un prêtre dans le diocèse de Strasbourg dans les années 70. "J'ai retrouvé à l'intérieur des échanges entre l’évêque de l’époque et le prêtre en question. Il lui conseille de suivre une thérapie. D’ailleurs, dans le dossier, j’ai retrouvé des ordonnances de psychiatre." 

Mais aussi dans ce dossier, se trouvaient des éléments qui en disent long sur la façon dont était considérées les victimes de prêtres abuseurs. _"On peut y lire un échange entre l’évêque et le procureur de la République de l’époque. L’évêque demandait si l’on pouvait continuer à confier un ministère au prêtre abuseur. Et le procureur a répondu : "_Oui dans la mesure où il est soigné et encadré." Mais il y a une chose qui manquait : jamais il n’y avait de témoignage de victimes !" 

De l'affaire Pican à l'affaire Barbarin... la justice a forcé l'Église à ouvrir les yeux

Cette anecdote prouve combien la question des abus sexuels commis au sein de l’Église était taboue et parvenait difficilement à sortir des couloirs des presbytères, évêchés et autres lieux de l'institution durant de longues années. 

Mais les choses ont changé. Avec, notamment, des affaires qui ont été largement médiatisées. En France, celle de l’Abbé Bissey, par exemple, dont les viols sur plusieurs mineurs dans les années 90 ont été couverts par son supérieur, le Père Pican. Aux États-Unis également, dans l’État de Pennsylvanie où une enquête a révélé que plus de 300 hommes d’Église ont abusé durant des années de plusieurs milliers d’enfants. Des actes couverts par l'Église. C'est ce même silence que juge la cour d'appel de Lyon : celui du Cardinal Barbarin qui n'a rien dit alors qu'il savait qu'un prêtre de son diocèse, le Père Preynat, avait abusé d'enfants entre 1976 et 1991. 

Des victimes reçues au Vatican, une première

Face à ces scandales, le Vatican a dû réagir et beaucoup de pays ont suivi. Des consignes ont été envoyées, pour tenir à l’écart les prêtres pédophiles ou éviter les situations qui pourraient permettre ces abus. En mai 2011, le pape Benoît XVI a émis un décret appelant désormais à "accompagner" les religieux abuseurs vers la justice des États. En France, la CIASE, une commission indépendante, a été mandatée par la Conférence des Évêques de France afin de répertorier tous les abus commis depuis 1950, de réparer ces méfaits et éviter qu'ils se reproduisent. 

Les victimes, souvent des croyants ou anciens croyants, peuvent désormais espérer être considérées par l'Église. En novembre 2018 certains sont reçus à Lourdes lors de l'Assemblée plénière des Évêques de France. Puis en février 2019, c'est le Vatican qui en fait de même, tournant ainsi la page d’une époque où, dans les dossiers comme celui retrouvé par Monseigneur Ravel, on ne laissait aucune place à ces enfants, victimes de déviances que l'on préférait cacher.

C’est cette prise de conscience que Bruno Duvic nous raconte dans Pour Suite. Avec l’éclairage de Julie Pietri, journaliste au service Reportages de France Inter qui suit les questions religieuses ainsi que Mathilde Imberty, ancienne correspondante permanente à Rome et au Vatican. Participent également à cet épisode : 

  • Monseigneur Luc Ravel, Archevêque de Strasbourg
  • Olivier Bobineau, sociologue, spécialiste des questions religieuses

Archives

  • Message de Noël du Pape François, le Vatican, le 25/12/2017
  • Réactions de croyants à l'Affaire Pican, France 3 Basse Normandie, le 25/07/1999   
  • Conférence de presse du Cardinal Barbarin, France Inter, le 15/03/2016
  • Témoignage d'une victime du Père Preynat, journal de 13h de France Inter, le 04/07/2019
  • Zoom de la rédaction Quand la justice de l'Église dérape, par Julie Pietri, matinale de France Inter, le 18/09/2017
  • Premiers mots du Pape François devant les fidèles au Vatican après son élection, le 13/03/2013
  • Le Pape demande que lui soient apportées les preuves de l'implication de l'évêque Barros dans des affaires de pédophilie au Chili, journal de 8h de France Inter, le 19/01/2018
  • Le Pape demande à ce que l'on écoute les victimes d'actes pédophiles commis au sein de l'Église, Synode sur les abus sexuels, Vatican, le 21/02/2019 
  • Annonce de la prochaine émission : Emmanuel Macron considère que les syndicats sont trop politiques, TF1 le 11/12/2016

PourSuivre...

Histoire d'un silence, livre de témoignages sur l'affaire Preynat, par Isabelle de Gaulmyn, éditions du Seuil

Le sacré incestueux, livre d’Olivier Bobineau, de Constance Lalo et de Joseph Merlet, éditions Desclée de Brouwer

Grâce à Dieu le film de François Ozon sur l'affaire Preynat

Spotlight de Tom McCarthy, le film sur l'enquête du Boston Globe qui a mis au jour un scandale sans précédent au sein de l’Église Catholique aux États-Unis 

Pour Suite, le podcast qui éclaire l'actualité

L'équipe

  • Présenté par Bruno Duvic
  • Rédaction en chef : Thibaut Cavaillès
  • Assistants d'édition : Rachid Zourdani et Hélène Barbé
  • Réalisation : Céline Illa
  • Mixage : Julien Michel
  • Habillage musical : Kraked Unit

Vos remarques, vos avis, vos réactions : poursuite@radiofrance.com