1857, lorsqu’il devient président des Etats-Unis, James Buchanan a une mission à remplir : préserver l’Union. Elle est en train de tanguer sous la pression des Etats du Sud qui entendent se battre pour la préservation de l’esclavage, et ceux du Nord, abolitionnistes, qui veillent sur leur industrie en plein essor.

James Buchanan, 15e président américain (il occupa cette fonction de 1857 à 1861)
James Buchanan, 15e président américain (il occupa cette fonction de 1857 à 1861) © Getty / National Archives

James Buchanan ne saura jamais ni trancher ni apaiser, il se laissera chahuter par les deux camps, un jour affirmant sa détestation de l’esclavage, un autre donnant des gages aux esclavagistes. L’Amérique d’alors étend un peu plus ses territoires, s’étirant vers l’Ouest, la ville de San Francisco a déjà été transformée par la Ruée vers l’Or. Mais Buchanan à Washington marche au bord du précipice. Il donnera à son célèbre et charismatique successeur, Abraham Lincoln, qui lui saura trancher dans le vif, les clés d’une Amérique qui ne peut plus éviter la guerre. 

Il reste aujourd’hui aux yeux des Américains l’un des pires présidents de l’histoire. Il a aussi bien failli être l’un des dernier présidents des Etat-Unis d’Amérique ! 

Robert Strauss, un des biographes de James Buchanan, dit de lui :

En tant que président, Buchanan réussit à faire le mauvais choix chaque fois que c’était important. Il plaida pour l'achat de Cuba dans l'espoir d'en faire un État esclavagiste et maintenir l’équilibre avec les États libres. Au Kansas, ses hésitations provoquèrent une sanglante guerre frontalière. Et au cours des derniers mois de son mandat, sept États ont fait sécession, un mouvement qu’il affirmait ne pouvoir arrêter du fait de l’interprétation de la Constitution. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

À l'antenne

Invité : Corentin Sellin, historien des Etats-Unis

Pour aller plus loin : 

  • Les présidents des États-Unis. Histoire et portraits, de Georges Ayache, chez Perrin (2016)
  • Histoire des Etats-Unis de 1776 à nos jours, de Jacques Portes, chez Armand Colin (2016) 
  • Histoire des Etats-Unis de 1492 à nos jours, de Bertrand Van Ruymbeke, chez Tallandier (2019)
  • _James Buchanan,_de Jean H.Baker, Time Books (2004) 
  • _Les présidents américains, de Washington à Donald Trump_, André Kaspi et Hélène Harter, chez Tallandier poche (collection Texto) 2019
  • La saga de la Maison Blanche. L'histoire des Etats-Unis de président en président, Jean-Luc Hees, chez J'Ai Lu (2008)
  • The American Presidency Project pour découvrir tous les discours prononcés par les présidents des Etats-Unis depuis l'Indépendance
  • Le Miller Center qui propose des biographies de tous les présidents 
  • Une mine d'informations sur le site de la Bibliothèque du Congrès
  • A suivre sur Twitter, le passionnant décryptage de la politique américaine par Corentin Sellin : @corentinsellin 
  • A lire la chronique de Corentin Sellin This is America sur le site Les Jours 
  • Les Etats-Unis et le monde de la doctrine de Monroe à la création de l'ONU (1823-1945), Corentin Sellin, Annick Foucrier et Nicolas Vaicbourdt, chez Atlande (2018)

Extraits de films : 

  • Twelve Years a Slave, de Steve Mc Queen (2013) 
  • L’Odyssée des Mormons (Brigham Young), d’Henry Hathaway (1940)
  • Abraham Lincoln, de David W Griffith (1930)
  • Abraham Lincoln (Abraham Lincoln in Illinois), de John Cromwell (1940)

Programmation musicale : 

  • Fine and mellow, Billie Holiday (1957) 
  • Brooklyn bridge to chorus, The Strokes (2020, RCA Records) 

Lectures : Cécile Ribault-Caillol, Philippe Pierrard, Simon Maisonobe, Aurélien Labruyère, Eric Hauswald

Les invités
  • Corentin SellinProfesseur agrégé d'histoire CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), spécialiste des Etats-Unis
Programmation musicale
  • BENJAMIN BIOLAYMODULE SCENE FRANCAISE COURT
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.