A chaque élection, une campagne électorale offre l'opportunité d'une radioscopie du pays. Les journalistes politiques suivent les candidats, les reporters plongent dans le quotidien d'une société. C'est ainsi qu'Omar Ouahmane, grand reporter a Radio France a appréhendé les législatives en Israël.

Benny Gantz harrangue les plagistes de Tel-Aviv pour les inciter à aller voter
Benny Gantz harrangue les plagistes de Tel-Aviv pour les inciter à aller voter © Radio France / Omar Ouahmane

Israël vient de vivre ses deuxièmes élections législatives en six mois et l'instabilité politique prévaut toujours.  Le président Rivlin a chargé Benjamin Nétanyahou de former un gouvernement d'union nationale. Si l'ancien premier ministre échoue, une chance peut être offerte à Benny Gantz ou alors une troisième élection sera convoquée. Frédéric Métezeau, le correspondant de Radio France à Jérusalem nous fait vivre ces soubresauts de l'actualité politique. 

Durant la campagne électorale, Omar Ouahmane, grand reporter de la rédaction internationale de Radio France s'est attaché à sillonner les rues de Tel-Aviv et les villages israéliens. Rencontrer toutes les tendances qui composent les strates d'un pays. Ce qui est intéressant avec le regard extérieur du reporter, c'est qu'il se débarrasse des préjugés idéologiques. 

Deux à priori ont été balayé par sa plongée dans la société israélienne. Le conflit au Proche Orient n'est pas le vecteur clé de l'élection, il n'apparait même pas dans les thématiques de campagne, et les partis religieux ultra orthodoxe si médiatisés ne sont pas les bienvenus en politique. Les électeurs préfèrent un gouvernement laïc. La religion doit investir d'autres champs que celui de l’État. 

Omar Ouhmane revient en France avec l'image d'une démocratie israélienne jeune dans sa composition sociale, mais mature dans son raisonnement intellectuel politique. Il nous en parle ce matin dans Profession Reporter. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.