Si vous avez la langue verte, « michto » n’a pas dû vous échapper ou, du moins, son ancêtre « micheton » qui roulait entre les lèvres de Ventura, Blier ou Gabin, du temps où Audiard faisait chanter la langue des rues avec tant de poésie.

Les références
L'équipe
  • Aurore VincentiLinguiste, auteure de "Les Mots du bitume" aux éditions du Robert
Thèmes associés
(Ré)écouter Qu'est c'que tu m'jactes ?