L'albatar : plus vaste que l'albatros, cher à Baudelaire ! Donc oui : ALBATAR que l'on peut écrire en un mot et qui n'a de l'oiseau que le nom. En somme c'est la contraction de l'interjection : Ah.... ! Le bâtard ! Ce qui est drôle c'est qu'on retrouve l'expression écrite en un mot A-L-B-A-T-A-R, surtout sur Twitter ou Facebook.

bâtard
bâtard ©
Mots-clés :
(ré)écouter Qu'est c'que tu m'jactes ? Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.