Il n'est pas si vieux que ça, notre objet du jour... mais il a disparu de la circulation à la vitesse grand V. Résultat : il y a des chances queQuentin, Jonas, Erika, Raphaël et Safia aient du mal à l'identifier, élèves de grande maternelle à l'école Duranti, à Paris. Nous leur avons mis entre les mains ce vieil objet, pour tenter de deviner à quoi il pouvait bien servir.

Qu'est-ce qu'on va en faire, épisode 9
Qu'est-ce qu'on va en faire, épisode 9 © Radio France

La solution

Voici le MiniDisc, un système commercialisé par la marque Sony - celle à qui l’on devait déjà le Walkman - qui avait la particularité de mêler un système laser (à la manière des CD) et un système magnétique, comme dans les cassettes audio. Ce qui veut signifie que l’on pouvait non seulement enregistrer du son ou de la musique, comme sur une cassette, mais qu’on pouvait en plus le faire avec une qualité égale - et même parfois supérieure - au CD. Quelques MiniDiscs pré-enregistrés ont vu le jour, mais le format était très prisé de ceux qui aimaient enregistrer leurs chansons préférées à la radio.Le MiniDisc a très bien marché au Japon, mais beaucoup moins en Europe : d’une part, il était très cher ; d’autre part il y est arrivé un peu tard, et il s’est retrouvé rapidement concurrencé par le MP3. Sony a définitivement arrêté de produire des lecteurs de MiniDisc l’an dernier, en 2013.

La vidéo

### La pub
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.