Nous allons faire un petit tour du côté de Barbès à Paris, au cœur de la Goutte d’or dans un lieu précieux, un salon de beauté social qui existe depuis plus de deux ans maintenant, et qui a pour vocation de redonner confiance aux femmes en recherche d’emploi ou dans un processus de réinsertion.

L’idée vient de Lucia Iraci, fondatrice de l'Association "Joséphine, pour la beauté des femmes", qui dirige un salon de coiffure à Saint-Germain des Près et qui a eu l'idée de créer cet espace de détente, de soins, d’écoute

Pour quelques euros, ces femmes bénéficient d’une prise en charge avec une assistante sociale, un coiffeur, une esthéticienne… une belle manière de se réconcilier avec son image...

Deux salons ont déjà ouvert leur porte :

Salon de Paris 28 rue de la charbonnière 75018 Paris Barbès Rochechouart 01 42 59 43 36

Salon de Tours 2 rue de la Victoire 37000 Tours 02 47 42 67 17

Les liens

Joséphine, ou la beauté des femmes Pour les femmes qui cherchent à travailler, à se loger ou encore à élever décemment leurs enfants, la priorité n’est plus depuis longtemps de prendre soin d’elles-mêmes et de se faire belles. Pourtant, qu’il soit question d’émancipation, de réinsertion ou de relations aux autres, l’estime de soi est indispensable. Créée en 2006 par Lucia Iraci, l’association Joséphine pour la beauté des femmes a pour mission de réconcilier les femmes les plus démunies avec leur image et de leur redonner le plaisir de prendre soin d’elles grâce à des soins réalisés par des professionnels lors d'ateliers de mise en beauté. Ainsi, Joséphine offre à ces femmes un luxe qu’elles croyaient désormais inaccessibles, voire interdits

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.