L'EMISSION

Il est né à Auray dans la Bretagne sud. Ils sont nés à Paris. Il a appris la guitare qui avait été laissé par son frère. Ils se sont rencontrés en 2005 à l’occasion de la composition de l’empire des loups, le film de Chris Nahon. Il dit que la chanson c’est fait pour être chantée et non lu. Il dit que la voix de Olivia Merilathi sonne comme un hautbois. Il y a de la rédemption chez lui. Il y a de la perdition chez eux. Il y a eu du Ravel et du Mendelssohn dans son album "La perdue". Il y a toujours Béla Bartók dans leurs paysages mentaux. Il considère que la musique fut sa planche de salut. Ils se voient comme des spéléologues de la musique. Il y a de la contemplation cistercienne dans sa musique. Il y a de la force vaudou dans leur création. Il est auteur compositeur interprète. Eux non plus. Il s’appelle Bertrand Belin. Ils s’appellent The Do. Un prénom et un nom pour deux initiales. BD. Quand la musique donne voici venir BD. BD, Non pas comme bande dessinée. Belin the Do, en hyperliens sur France Inter, l’endroit pour une drôle de rencontre.

LES INVITES

BERTRAND BELIN

Bertrand Belin appartient à cette généalogie de stylistes qui détournent les vieux fleuves épuisés pour sculpter des jeux d’eau dans des jardins savants. Il sait tout de la chanson, de la pop, du rock, et compose dans un langage à part où l’on surprend autant de l’art de Claude Debussy que de Dominique A, autant d’Alain Bashung que de Bob Dylan, autant de country music que d’Elvis Costello… Avec « Hypernuit », son troisième album solo, Bertrand Belin trace toujours son chemin entre lyrisme et austérité. Une fois de plus, il a trouvé l’équilibre le plus limpide de la mélodie et de la poésie, l’alchimie unique d’une musique à la fois luxuriante et dénudée.

[extraits bio officielle]

Bertrand Belin, "Hypernuit", 1 cd (Cinq7)

| site officiel

THE DO

« Le public fidèle, celui qui nous connaît, sait qu’il ne peut savoir à quoi s’attendre”, déclare Olivia, le O de The Do. Dan et Olivia ont produit leur second album BOTH WAYS OPEN JAWS à deux, sans producteur et musiciens extérieurs. En version scénique ils étaient six, avec leurs combos de multi-instrumentistes cordes, percussions, basse, cuivres et claviers. “Mélanger du Wurlitzer avec du vibraphone avec des percussions d’ustensiles de cuisine, c’est ça qui nous plaît. On cherche la richesse du son, la surprise dans les détails, la couleur orchestrale. Ça vient sans doute de notre culture de musique classique, c’est pour ça qu’on aime la musique contemporaine, et Charlie Mingus : parce qu’on ne sait pas où on va.” Voilà l’esprit d’« EXTENDED VERSIONS - LIVE @ STUDIO PIGALLE », un album enregistré live en juin 2011 au studio Pigalle à Paris.

[extraits bio officielle]

The Do, "Both ways open jaws", 1 cd (Cinq7)

| site officiel

LA PLAYLIST

BROADWAY | Days of reckoning | album : Solo System Revolution (6AM)

THE DO | Too Insistent (Trentemoller Remix)

BERTRAND BELIN | Hypernuit | album : Hypernuit (Cinq 7)

extrait : BELA BARTOK | chant populaire hongrois

extrait : BELA BARTOK | mikrokozmosz

extrait : BELA BARTOK | suite pour ochestre de danse

THE DO | Smash them all | album : Two ways open jaws (Cinq 7)

CUBENX | Those days | album : On your own again (Infiné)

BERTRAND BELIN | Neige au soleil | album : Hypernuit (Cinq 7)

LES BONUS

Les liens

INA, le site officiel

le site officiel de AGORIA Agoria a réalisé le générique de l'émission "Quand la musique donne".

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.