L'accueil fait aux migrants, l'IVG remis en cause dans certains pays : autant d'indices d'une pensée qui bégaie en Europe, selon le romancier Lionel Duroy.

Lionel Duroy
Lionel Duroy © Getty / Ulf Andersen

L'Europe le faisait rêver, il constate aujourd'hui qu'elle se délite. Alors sa vision de l'avenir est plutôt sombre, il l'admet.

Lionel Duroy s'intéresse assez peu aux innovations technologiques :

Les voitures qui conduisent toutes seules et la médecine qui nous fait vivre plus longtemps, je m'en fous ! La seule chose qui m'aurait intéressé dans le futur, c'est l'évolution de la pensée : qu'elle puisse enfin nous surprendre et dire quelque chose de nouveau sur le monde, sur nos vies. Mais la pensée bégaie, elle piétine.

Le nouveau roman de Lionel Duroy, l'Absente, est publié chez Julliard.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.