Arthur Dreyfus a bien voulu se prêter au jeu du "quand on sera grand". Comme tous ses prédécesseurs, au micro, il a imaginé, pour nous, le monde de demain... Et puis il a rappelé.

Arthur Dreyfus : "On ne sera jamais grand"
Arthur Dreyfus : "On ne sera jamais grand" © AFP / Joël Saget

Arthur Dreyfus est venu... puis il a rappelé. Il a laissé un message. C’est ce qui s’appelle avoir l’esprit d’escalier. Un message dans lequel il dit qu'il espère qu'il sera encore fou fou fou, et qu'il gardera un regard émerveillé sur les choses et qu'il aura toujours envie de mélanger les couleurs et d'inventer des histoires.

C'est son message que nous diffusons aujourd'hui...

La seule manière de bien voir le futur c'est de rester en partie l'enfant qu'on a été, parce que la vie est désespérante. L'optimisme est le seul remède, mais un remède absurde !

Le dernier livre d'Arthur Dreyfus, Sans Véronique, est publié chez Gallimard.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.