Pour se projeter dans le futur, Marie-Hélène Lafon pense à un roman de Clifford D. Simak : les hommes ont disparu, seuls les chiens peuplent la terre.

Marie-Hélène Lafon
Marie-Hélène Lafon © Getty / Foc Kan

Notre futur, selon Marie-Hélène Lafon, pourrait ressembler à ce qui est décrit dans un livre de Clifford D. Simack, Demain les chiens. Ce roman, à la tonalité métaphysique, raconte un monde peuplé de chiens. Les hommes sont devenus des légendes, leur souvenir s'est quasiment perdu. Mais le monde sans les hommes n' est pas désespérant, selon la romancière : c'est peut-être même mieux !

Il y a une place pour la poésie dans le monde sans les hommes. Elle était là avant nous, elle perdurera après nous. J'en ai une conviction totale, énorme, incommensurable.

Marie-Hélène Lafon est lauréate du prix Goncourt 2016 de la nouvelle pour ses Histoires (Buchet Chastel).
Elle est également l'auteure d'un magnifique roman intitulé Joseph (Buchet Chastel).

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.