Auteure de science-fiction, Catherine Dufour s'attend à la fin de la mortalité. Des gens qui sont aujourd'hui au pouvoir risquent d'y être encore dans 100 ans...

Le rôle de la science-fiction, estime Catherine Dufour, est d'imaginer le pire pour penser à l'éviter. Mais quand cette informaticienne et auteure de SF se projette dans le futur, elle envisage aussi une société meilleure :

Je crois beaucoup à l’émergence de la vie civile. Avec des gens qui se bougent pour faire émerger toujours plus de dépollution, toujours plus de progrès social, toujours plus d’égalité.

Catherine Dufour s'attend à une autre rupture, beaucoup plus terrifiante : la fin de la mortalité. Des gens qui sont aujourd’hui au pouvoir risquent d’y être encore dans 100 ans.

Imaginez Louis 14 au pouvoir aujourd'hui ! Que pourrait-il comprendre au mariage pour tous ?

A lire : Pâles mâles. Nouvelle de Catherine Dufour dans un ouvrage collectif consacré au futur du travail : « Au bal des actif, demain le travail » (éditions la Volte).

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.