Pour l'écrivain Grégoire Delacourt, il y en a marre du cynisme, de l'incivilité et des nuisibles. Il est temps que ces valeurs disparaissent et qu'on soit enfin entre gens gentils.

Grégoire Delacourt
Grégoire Delacourt © AFP / ERIC FEFERBERG

Grégoire Delacourt :

J'aimerai quand je serai grand être avec des gens gentils

Pour cela il faut que le peuple se reprenne en main, qu'on essaie de résoudre les problèmes un par un et se remette au centre du jeu, ce ne sera pas l'Etat ou les politiques qui le feront pour nous.

Le dernier livre « Danser au bord de l’abîme » est paru chez JC Lattès. Un roman qui raconte l’histoire d’une vie ordinaire qui bascule. Une femme, dont le regard se pose sur le visage d’un homme. Coup de foudre immédiat qui va bouleverser sa vie. Un roman qui montre la puissance du désir, et la fragilité de nos vies.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.