Écrivain et réalisateur de films documentaires, Karim Miské redoute un monde où l’intelligence artificielle aurait supplanté notre cerveau.

Détournement de la fresque de Michel Ange où Dieu donne vie à un Adam robot
Détournement de la fresque de Michel Ange où Dieu donne vie à un Adam robot © Getty / Mike Agliolo

L’intelligence artificielle fera bientôt tout mieux que nous, Karim Miské en est persuadé. Il mentionne les travaux d’Elon Musk de relier notre cerveau à un ordinateur : "Elon Musk dit que c’est la seule manière pour les humains de rester sur le marché. C’est intéressant et effrayant à la fois".

Il ajoute :

D’ici cinq à dix ans, on va se retrouver démonétisés, ça nous fait réfléchir à notre valeur en tant qu’être humain.

Alors, Karim Miské enjoint les humains à se responsabiliser face à leur avenir : « On doit faire en sorte que le futur ne soit pas un cauchemar. »

Karim Miské a publié en 2015 N’appartenir aux éditions Viviane Hamy. En 2016, N'appartenir devient S'appartenir, un roman graphique illustré par Antoine Silvestri.

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.