Le nouveau visage de la violence terroriste.

Avec Alain Bauer , Professeur titulaire de la Chaire de Criminologie du Conservatoire National des Arts et Métiers

Un jeune converti à l'islam, prénommé Alexandre, a été arrêté mercredi dans les Yvelines et a reconnu avoir agressé un militaire samedi dernier à la Défense. En mai 2012, le jeune homme avait attiré l'attention des policiers municipaux de Guyancourt (Yvelines) pour son "comportement". Son identité avait été en effet contrôlée en 2009 lors d'une prière de rue. "A part cette prière de rue, il n'y a pas d'autre élément pouvant laisser croire à sa dangerosité", a précisé le directeur de la police judiciaire Christian Flaesch. Une note de la Sdig (Ex Renseignements Généraux) avait été rédigée et ensuite été transmise comme il se doit à la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur).

Le Conseil Français du culte musulman (CFCM) a appelé mercredi soir dans un communiqué "les musulmans de France à agir davantage pour prévenir la jeunesse musulmane contre des idéologies que les adeptes de la haine et de la violence tentent de leur inculquer au nom de l'islam", demandant "de dissocier la religion musulmane de la violence commise en son nom".

Mettre sous surveillance permanente les centaines d'individus susceptibles, comme ce jeune homme de 22 ans, de basculer dans la violence jihadiste serait impossible et contre-productif, estiment jeudi des sources concordantes. Face à cette nouvelle menace protéiforme, les services de police et de renseignement établissent des listes de suspects, par ordre décroissant de dangerosité présumée et sélectionnent ainsi les cibles de leurs investigations.

Politique économique: de quelles marges de manoeuvre dispose réellement le politique ?

Avec Dominique Reynié, revue Fondapol. Caroline Fourest , revue Prochoix, et Nicolas Beytout du quotidien L'opinion

Cette semaine, la Commission européenne a adressé à la France une série de recommandations quant aux réformes à entreprendre: dégressivité des allocations chômage, augmentation de la durée des cotisations retraites

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.