Bernard-Henri Lévy est l'invité de Questions Politiques.

Bernard-Henri Lévy
Bernard-Henri Lévy © Itzik Edri

L'écrivain et philosophe publie "L'Empire et les Cinq Rois" chez Grasset. Quarante ans après La Barbarie à visage humain, Bernard-Henri Lévy, il propose ici sa lecture des barbaries contemporaines.

Le portrait de Bernard-Henri Lévy par Carine Bécard

Le zapping politique de Laurence Peuron : "Un temps pour l'union, un temps pour l'opposition"

Bernard-Henri Lévy retient cette image de la semaine écoulée : "Une vingtaine d’imams dans les rangs de la marche blanche. Il y a enfin dans ce pays des grands musulmans, fidèles au meilleur de leur foi, qui se mobilisent quand l’antisémitisme frappe"

Que lui inspire le débat sur la  laïcité en France ? Faut-il interdire le salafisme ? On n’interdit pas une idée … malheureusement. Ce n'est pas une version soft de l'islamisme. 

Expulser les prêcheurs de haine ?  oui. Ne pas accepter des Tariq Ramadan ? oui 

Pour BHL, l’islamisme est la dernière perle noire lâcher par le nazisme. Car il revient sur l'idée que les Frères Musulmans se sont fondés sur l'idée d'être la branche arabe du nazisme et que la Perse et devenu l'Iran, pour être le pays des Aryens. 

Erdogan, concierge des portes de l'Enfer"

Interrogé sur la situation des Kurdes, Bernard-Henri Lévy note que La France est la seule à recevoir le premier ministre du Kurdistan iranien et du Kurdistan syrien.  "ce n’est pas assez mais ce n’est pas rien".

Que faire pour ce pays, entre la position de la Turquie, le désintérêt des Etats-Unis ? Bernard-Henri Lévy qualifie dans son livre Erdogan de "concierge des la portes de l'Enfer". "C’est un braqueur" dit BHL. Il nous prend en otages sur les réfugiés. BHL rappelle que le 22 mars 2017 qu'Erdogan a dit «  à partir d’aujourd’hui chaque Européen soit savoir qu’il ne pourra plus se déplacer en sécurité dans aucune ville du monde ». 

C’est un appel au meurtre terroriste. 

Comment l'Amérique tourne le dos au reste du monde

Depuis 2013, les Etats-Unis ont donné des signaux forts de leur désengagement international. Lorsque des gaz ont été utilisés en Syrie, Obama n'est pas intervenu, alors qu'il avait dit qu'il le ferait.  C’est un signal envoyé à tous les gazeurs de la planète,  « permis de tuer, la brèche est ouverte », explique BHL.

L'Amérique s’interesse aux GAFA, mais pas aux droits de l’homme.  La défense de la démocratie, elle s’en tape ! 

L’Amérique n’a jamais été aussi puissante, ni aussi indifférente aux peuples qui réclament plus de démocratie. 

Cela crée un espace pour ce que BHL appelle la "vague brune mondiale". 

Ce phénomène de désintérêt des Américains pour le reste du monde remonte, selon Bernard-Henri Lévy, à 1956, lorsque la devise américaine a changé. E pluribus unum est devenue In God we trust.  C'est à ce moment que les se développent aux Etats-Unis les églises néo-évangélistes, ... et  "ça nous mène à Obama et Trump"

La France a-t-elle encore un grand rôle à jouer dans le monde ? 

Alors que Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour financement illégal de sa campagne de 2007 et corruption passive, Bernard-Henri Lévy a déclaré ce dimanche : "Si j’ai une petite responsabilité dans le fait qu’ils ont lancé cette opération de sauvetage et qu’ils ont continué, tant mieux, je suis très fier de ça", en référence à l'intervention à Libye. 

Il était devenu en 2011 un lobbyiste efficace au service de l'opposition libyenne, au point d'avoir une influence remarquée sur la politique étrangère de Nicolas Sarkozy.

_"J’ai été voir Hillary Clinton et d’autres comme Cameron ou Sarkozy, pour leur dire ce que j’avais vu à Benghazi et Misrata et j’ai tout fait pour les alerte_r. Tant mieux si j’y suis pour quelque chose". 

Faire un pas de plus dans l'ingérence

Après la guerre de Lybie, rien n'a été fait pour construire un pays. Il n'a pas été demandé aux Iraniens de changer de politique vis-à-vis du Kurdistan. 

C’était tellement facile de dire aux iraniens, on arrête là. 

La théorie que BHL développe dans son livre, et que l'empire américain sortant du jeu, 5 pays mettent la main sur ces regions : la Russie, la Chine, l'Iran, l'Arabie saoudite et la Turquie. 

Selon lui, il suffirait de pousser l’ingérence un pas plus loin, et obliger les Lybiens à fermer leurs plages. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.