Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines et Clémentine Autain, députée FI de Seine-Saint-Denis sont les invitées de Questions Politiques ce dimanche

Clémentine Autain, Députée FI de Seine-Saint-Denis et Aurore Bergé, Députée LREM des Yvelines
Clémentine Autain, Députée FI de Seine-Saint-Denis et Aurore Bergé, Députée LREM des Yvelines © AFP / Kenzo Tribouillard / Martin Bureau

Aurore Bergé a passé 14 ans au sein de la droite, depuis l'UMP, jusqu'à soutenir Alain Juppé. Finalement elle a rejoint les rangs de LREM. LREM est elle une usine de recyclage ou une maison pour opportunistes ?

Je me sens libérale, je l'ai toujours été. opportuniste ? Peut-être certains me voient comme ça. pendant la campagne présidentielle, j'ai franchi le cap vers Emmanuelle Macron, et j'étais assez seule à ce moment-là ?

Que s'est il passé à droite ?

En 2012 il aurait fallu une remise en question selon Aurore Bergé. Il lui semble que l' affirmation que le position idéologique de 2012 très à droite était le bon a toujours cours. "On remet la faute sur Fillon, et la fable sur le positionnement politique très à droite continue".

Les finances publiques en danger ?

L'audit parle d'insincérité et on est à 3,2% du PIB de déficit. "l'audit de la Cour des Comptes parle d'insincérité. On compensera le déficit par une baisse des dépenses publiques"

Sur la suite du quinquennat, Aurore Bergé, estime que l'"on sent qu’on n’a pas le droit de se planter. Est-ce que si on se plante les gens n’iront plus voter ? Je ne sais pas ce qui se passera, mais je me sens sur la sellette. On l’a tous ressenti en entrant à l'Assemblée Nationale"

Clémentine Autain siège dans le groupe de La France Insoumise à l'Assemblée Nationale. "J’ai commencé apparentée au PCF .. et depuis 20 ans j’ai creusé un sillon avec l’intuition que nous étions dans un moment de refondation."

Après avoir plaidé pour un groupe commun entre France Insoumise et communistes, elle a été invitée à siéger parmi les Insoumis.

Au sujet de Benoît Hamon et son impossible rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon: "Je regrette c'est qu'il [Hamon] revoit dos à dos Jean Luc Melenchon et Emmanuel Macron".

Il faut changer la logique à l’œuvre pour faire une profonde refondation de la gauche selon Clémentine Autain.

"Quelque chose ne tourne pas rond dans le système politique français. Il y a une contestation et nous nous sommes engagés que nous serons au rendez-vous pour initier ces batailles-là "

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.