Fermeture des écoles, vaccination des enseignants, décrochage scolaire : le ministre de l'Éducation nationale est l'invité de "Questions Politiques" ce dimanche. Une émission présentée par Ali Baddou avec Carine Bécard (France Inter), Françoise Fressoz (Le Monde) et Nathalie Saint-Cricq (France Télévisions).

Alors que les écoles vont rester fermées pendant trois semaines, Jean-Michel Blanquer défend une "solution d'équilibre", qui fait seulement perdre 3 jours de classe aux enfants du primaire. "On n'a pas perdu le pari d'avoir une année scolaire normale", assure le ministre de l'Éducation nationale.

Dans ce contexte anxiogène, quel horizon donner aux élèves qui préparent le baccalauréat ? "Des épreuves qui devaient avoir lieu au mois de mars ont été transformées en contrôle continu. L'épreuve de philosophie, à l'écrit, a vocation à être passée, de même que celle du grand oral", a précisé Jean-Michel Blanquer. "Dans les deux cas on peut les organiser dans des conditions sanitaires respectant le protocole." Un bac 100% en contrôle continu est-il possible ? "Ca n'est pas du tout l'idée que nous nous faisons du mois de juin aujourd'hui", a répondu le ministre de l'Éducation.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Vaccination des enseignants

Quand les enseignants pourront-ils commencer à être vaccinés ? "Probablement vers la mi-avril", répond Jean-Michel Blanquer. "Cela commencera par ceux qui s'occupent d'élèves en situation de handicap, les professeurs mais aussi les personnels qui travaillent en milieu éducatif. On continuera ensuite avec ceux qui s'occupent des enfants de maternelle, ensuite ce sera un raisonnement par âge". Il plaide pour faire les choses "dans le bon ordre" : entre vacciner une personne de 70 ans et un professeur de 35 ans, le choix à faire est sans doute la personne de 70 ans, poursuit-il. À quel moment tous les enseignants seront-ils vaccinés  ? "Ce qui est souhaitable, c'est que l'on arrive à faire ça au cours des deux prochains mois".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Décrochage scolaire

"De manière contre-intuitive, les élèves français ont moins décroché en 2020 qu'en 2019", souligne Jean-Michel Blanquer. Phénomène qu'il attribue au "volontarisme" de la part de tous. "Tout le monde a compris que l'école n'était pas un gadget".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le ministre estime aussi que, grâce aux efforts des enseignants, des élèves, des parents, "la France a évité une catastrophe éducative". Il évoque les évaluations menées sur les enfants de CP, qui montrent que le retard pris pendant le confinement a été gommé avec le retour en classe

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La décision de fermer les écoles

La décision, annoncée mercredi par le chef de l'État, de fermer les établissements scolaires, a été prise de façon "collégiale", assure le ministre, qui affirme avoir une "excellente entente" avec Olivier Véran. "N'imaginez pas [le conseil de défense] comme un pugilat entre des intérêts contraires".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Europe Écologie-les Verts

Interrogé sur la décision de la maire EELV de Poitiers de couper les subventions aux aéroclubs car "l'aérien ne doit plus faire partie des rêves d'enfants", Jean-Michel Blanquer répond : "Je pense que beaucoup de gens qui ont voté EELV aux dernières municipales s'en mordent les doigts. C'est absolument catastrophique ce que nous montrent les maires EELV comme vision du monde". Il fustige une "écologie nihiliste qui créé une peur du futur", par opposition à une "écologie universaliste qui cultive l'optimisme pour la jeunesse".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'Unef et les réunions non-mixtes

Au sujet de l'Unef et de la polémique autour des réunions non-mixtes organisées par le 2e syndicat étudiant, Jean-Michel Blanquer rappelle qu'il n'a "jamais réclamé la dissolution de l'Unef". "Ils déclineront d'eux-mêmes d'options extrémistes prises de façon inadaptée", tacle-t-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Jean-Michel Blanquer sur le plateau de Questions politiques ce dimanche © capture d'écran
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.