L'ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, est le premier invité de Questions Politiques.

Emmanuel Macron était l'invité de Questions Politiques
Emmanuel Macron était l'invité de Questions Politiques © Radio France

L'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, qui a remis mardi sa démission à François Hollande a répondu ce dimanche aux questions de Nicolas Demorand, Carine Bécart, Arnaud Leparmentier et Nathalie Saint-Cricq.

>> La première partie de l'émission à revoir en intégralité

D'emblée, le fondateur du mouvement "En marche !" a été interrogé sur ses ambitions présidentielles. Mais Emmanuel Macron a, une fois de plus, refusé de répondre, même si la question "se posera à un moment". Plutôt que le "bal des egos" de la question du candidat, l'ancien ministre préfère parler de "socle idéologique", présent lorsque François Mitterrand a mené la Gauche au pouvoir. Socle, dit-il, qui n'existe plus aujourd'hui.

"Ma filiation politique, c'est Mendès France, c'est Michel Rocard"

Emmanuel Macron a précisé son positionnement politique. Réfutant d'être "ni de droite, ni de gauche", il a dénoncé une gauche 'conservatrice" dans laquelle il ne se reconnaît pas. Lui est plutôt "gauche réelle" : comprendre une gauche "qui veut que les choses changent".

Dans cet esprit, l'ancien ministre a évoqué la flexibilité et la mobilité qu'il attend des Français, notamment quand l'État ne peut pas obliger des actionnaires à préserver des emplois.

Ultra-libéral ou social-libéral ? Emmanuel Macron est également revenu sur la réglementation du Travail. Il appelle à un assouplissement des 35h, qui doivent se négocier branche par branche.

Emmanuel Macron, enfin, a réagi sur la question de la laïcité, et notamment sur la polémique autour de l'interdiction, ou non, du port du burkini. Pour lui, il faut trouver comment chaque citoyen français peut vivre sa religion, s'il le souhaite, en autonomie. A la condition que les règles de celle-ci s'intègrent dans celles de la République.

>> Revoir la deuxième partie de l'émission avec les questions des auditeurs

L'instant Chateauneuf du Pape (avec modération)

Emmanuel Macron a ensuite répondu aux questions des auditeurs de France Inter, par téléphone ou avec le hashtag #QuestionsPol sur Twitter. Il a notamment été interrogé sur sa médiatisation people de ces dernières semaines par Thierry, de Lyon, qui, en plein repas dominical, a décroché son téléphone pour une question des plus intéressantes : comment Emmanuel Macron voit la suite, entre Présidentielle, activités bancaires ; mais aussi par rapport aux récentes unes de la presse people sur lesquelles il figure en compagnie de son épouse, Brigitte.

Dumping fiscal : "on doit aller plus loin aujourd'hui"

Interrogé par Damien Leloup, journaliste au Monde, sur l'amende record d'Apple, contestée tant par la firme que par l'Irlande, Emmanuel Macron estime que la solution doit venir d'une politique européenne commune.

Les invités

Programmation musicale

  • BERTRAND BELIN

    "UN DELUGE" INSTRU

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.