Henri Guaino, député LR des Yvelines et candidat à l'élection présidentielle est l'invité de Questions politiques.

Henri Guaino lors de l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle 2017
Henri Guaino lors de l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle 2017 © Maxppp / Nicolas Kovarik

"François Fillon ne peut plus faire campagne pour défendre son programme." C'est du moins la conviction d'Henri Guaino, qui ne parvient pas à concevoir comment, "dans la situation où il se trouve" François Fillon pourrait "demander aux Français de serrer la ceinture". Mais quant à imaginer un éventuel retrait de la campagne, François Fillon "est le seul à pouvoir prendre cette décision, il n'y a aucune procédure qui permette de le dégager [...] de débrancher le candidat."

Mais du coup, qui pour le remplacer ? Convaincu que François Fillon "ne tiendra pas jusqu'au premier tour", Henri Guaino ne voit pas de plan B possible en désignant un autre candidat pour représenter la droite et le centre. Le député LR pense même que dans la situation actuelle, la droite peut "perdre" cette élection.

Pour le candidat discret, les affaires Fillon profitent à la fois à Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Une manière d'argumenter sur la crédibilité de la candidature du député LR.

Mais Henri Guaino semble craindre davantage le terrain grignoté peu à peu par Emmanuel Macron dans les sondages. Pour lui, le candidat qui se dit "ni de gauche, ni de droite" est "une énorme tromperie".

Comment encadrer l'économie collaborative ?

Interrogé par le journaliste de France Inter Maxime Debs, sur la fiscalité à mettre en place pour l'économie collaborative, Henri Guaino s'est montré favorable à la collaboration entre les plateformes type AirBnB ou Uber et l'État pour qu'elles perçoivent les taxes et autres charges fiscales. Pour le député LR, l'économie collaborative ne doit pas être vue comme une généralité : "ça reste encore très limité [...] c'est un complément de revenu". Pour toutefois éviter une protection sociale à deux vitesses, entre le salariat et l'économie collaborative, le candidat veut créer un modèle unique de protection sociale.

Doit-on craindre des effets néfastes sur l'emploi des progrès de l'intelligence artificielle ?

Spécialiste des questions numériques pour Le Monde, Damien Leloup a abordé avec Henri Guaino la question des enjeux, en matière d'emploi, des progrès de l'intelligence artificielle. Avec la récente victoire d'une IA lors d'une partie de poker, celle-ci ayant intégré le principe du bluff. Pour le député LR, il ne faut pas y voir une menace, mais plutôt une évolution positive pour la qualité des emplois.

Henri Guaino ou une certaine forme d'indignation

Exclu de la primaire de la droite, Henri Guaino s'est "repêché lui-même", comme le raconte Carine Bécard. La journaliste politique de France Inter relève le caractère "self-made" de l'ancienne plume de Nicolas Sarkozy, de celui qui avait inspiré la campagne de Jacques Chirac, aussi.

Une campagne imprévisible

Benoît Hamon à peine désigné candidat du PS, la campagne présidentielle a débuté. D'une manière totalement imprévisible, avec le Penelope Gate... Marion Chantreau retrace la semaine politique.

3 min

Le zapping politique de la semaine autour de cette campagne présidentielle totalement imprévisible

Par Marion Chantreau

►►► REVOIR | L'intégrale de l'émission

Les invités
Programmation musicale
  • BERTRAND BELIN

    "POUR UN OUI" INSTRU

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.