François Bayrou, président du MoDem et maire de Pau est l'invité de Questions Politiques ce dimanche entre 12h et 14h.

François Bayrou, invité de Nicolas Demorand dans Questions politiques
François Bayrou, invité de Nicolas Demorand dans Questions politiques © Radio France / Capture d'écran

Le centriste et maire de Pau François Bayrou a répondu ce dimanche aux questions de Nicolas Demorand dans Questions politique, en compagnie de Carine Bécard, Arnaud Leparmentier et Nathalie Saint-Cricq.

Sur la question du terrorisme, d'abord, François Bayrou a rappelé la nécessité de d'améliorer les services pour faire face aux évolutions de la menace. Il a notamment pointé du doigt les choix de Nicolas Sarkozy, lors de son quinquennat, de supprimer la police de proximité et les services de renseignement territorial.

Au passage, le maire de Pau a balayé l'idée de son rival d'un enfermement de précaution de tous les fichés S, "une limite que l'on ne peut franchir".

A l'inverse, François Bayrou estime qu'il faut "qu'un juge soit dans le processus de décision".

"Je soutiens Alain Juppé"

Interrogé sur son soutien à Alain Juppé, le président du MoDem l'a confirmé. Même s'il n'a pas l'intention de voter à la primaire à droite.

François Bayrou se reconnaît dans la ligne d'Alain Juppé, massivement centriste. Il l'assure. Mais le chef du MoDem n'est pas assuré de la victoire du maire de Bordeaux. Pour ne pas risquer d'entériner la victoire d'un autre candidat - au hasard, Nicolas Sarkozy, qu'il a longuement critiqué pendant l'émission - François Bayrou s'abstiendra de voter : "J'ai essayé de persuader Alain Juppé de ne pas participer à la primaire parce que la primaire, ça donne Trump comme on l'a vu aux Etats-Unis".

Interrogé sur le départ d'Emmanuel Macron, François Bayrou a rapidement évacué la question, se bornant à répondre qu'il ne se reconnaissait pas dans ce que l'ex-occupant de Bercy incarne. Des idées, remarque-t-il, proches de celles que défendait Nicolas Sarkozy en 2007.

►►► Réécoutez ou revisualisez la première partie de l'émission

La réforme du collège "est une des plus graves et des plus choquantes erreurs"

Damien Leloup, journaliste au Monde, est venu en fin d'émission interroger François Bayrou sur la question de l'éducation. Convaincu de l'intérêt pour les élèves d'apprendre, par exemple, à coder, le président du MoDem a également fortement critiqué la réforme du collège initiée par Najat Vallaud-Belkacem, "l'une des plus graves et des plus choquantes erreurs de la politique éducative".

"L'alternance devra traiter cette question" a conclu le président du MoDem.

►►► Retrouvez les réponses de François Bayrou aux questions des auditeurs

Les invités

Programmation musicale

  • BALTHAZAR

    "BUNKER" INSTRU

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.