Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, ex-ministre de l’Économie et des Finances est l'invité de Questions politiques.

Lors du sommet G7 de la finance
Lors du sommet G7 de la finance © AFP / Alberto PIZZOLI

Invité ce dimanche de Questions politiques, une émission présentée par Frédéric Métézeau avec Arnaud Leparmentier du Monde, Nathalie Saint-Cricq de France Télévisions et Laurence Peuron de France Inter, Pierre Moscovici a salué la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, "une bonne nouvelle pour la France" mais aussi "une très bonne nouvelle pour l'Europe".

Le Commissaire européen aux Affaires étrangères a toutefois regretté le populisme qui a ponctué la campagne, estimant que les pro-européens se sont laissés endormir en France, au profit des partis et des candidats populistes.

L'Europe pourtant, pourrait solutionner en partie ce problème, en agissant sur certains points, à commencer par une modification de la directive sur les travailleurs détachés. Une directive pour laquelle l'Union européenne propose deux choses : harmoniser les salaires selon les emplois et le pays destinataire, et non plus en fonction du pays d'origine. Avec pour conséquence la fin du plombier polonais ou de l'ouvrier en bâtiment portugais, qui devraient avoir le même salaire que leurs collègues français et payer leurs charges dans le pays qui les emploie.

L'UE doit s'affranchir en partie des calendriers électoraux

Si l'Europe peine à avancer sur certains sujets, c'est aussi parce qu'elle est soumise aux calendriers électoraux des pays membres de l'Union européenne. Pour Pierre Moscovici, cela ne doit pas empêcher de "préparer le terrain", d'avancer sans attendre de connaître les nouveaux visages politiques des pays de l'UE.

Pour améliorer l'efficacité de l'Union européenne, Pierre Moscovici souhaite aussi faire entendre son idée d'un ministre des Finances de la zone euro, adossé à un parlement de la zone euro. Une manière d'en finir avec la volonté de sortie de l'euro que prône notamment Marine Le Pen.

Cyber-criminalité : l'UE a-t-elle fait assez ?

Spécialiste des questions numériques pour Le Monde, Martin Untersinger revient sur le piratage massif de données du virus Wanna cry et interroge le Commissaire européen : en matière de protection contre la cybercriminalité, l'Union européenne fait-elle suffisamment ?

Retour sur l'Odyssée Macron

Que s'est-il passé cette semaine dans la politique française ? Aurélien Colly propose de revivre l'odyssée du nouveau président de la République.

Pierre Moscovici, du révolutionnaire international à la gauche libérale et l'Europe

Laurence Peuron dresse le portrait de Pierre Moscovici, qui a baigné dans le militantisme depuis son plus jeune page avant de brandir lui-même le drapeau de l'internationalisme révolutionnaire... Puis d'assumer ses positions libérales à gauche.

► REVOIR | Pierre Moscovici au micro de Frédéric Métézeau

Les invités
Programmation musicale
  • BALTHAZAR

    "LAST CALL" INSTRU

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.