Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT est l'invité de Questions Politiques ce dimanche.

Laurent Berger
Laurent Berger © Maxppp / Philippe de Poulpiquet

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était ce dimanche sur le plateau de Questions Politiques avec Nicolas Demorand. Il a répondu aux questions de Carine Becard, journaliste politique à France Inter, Arnaud Leparmentier du Monde et Nathalie Saint-Cricq pour France 2.

►►► Replay | Retrouvez la première partie de Questions Politiques avec Laurent Berger

Accusé parfois de "traître" vis à vis des salariés et des chômeurs lors des négociations autour du texte de loi El Khomri, le syndicaliste a plutôt valorisé les victoires de la CFDT dans cette réforme du Travail.

La CFDT, d'ailleurs, redoute-t-elle une victoire de la droite à l'élection présidentielle ? Pourra-t-elle autant négocier face à Nicolas Sarkozy ou à Alain Juppé ? Un enjeu d'autant plus crucial que le "jeune" Laurent Berger, secrétaire général du syndicat depuis 2012, n'a eu affaire, pour le moment, qu'avec la gauche.

Ce qui est certain, c'est que l'hypothèse d'une suppression des 35h est exclue pour la CFDT. Un sujet qui sera probablement évoqué durant la campagne.

Laurent Berger a également été interrogé sur ses actions face à "l'ubérisation" de la société, terme à la mode s'il en est depuis le combat entre VTC et taxis. Syndicalisation des chauffeurs VTC, demande de droits semblables pour les travailleurs numériques que pour le reste des travailleurs, la CFDT ne souhaite pas freiner ce mouvement, mais l'accompagner, le réguler.

Enfin, Laurent Berger a dénoncé les stratégies, tant de l'État que de l'Industrie. Alstom ? L'État et les entreprises sont responsables des suppressions de postes.

Et pour le choix de la SNCF de supprimer certaines petites lignes ferroviaires, c'est pour le secrétaire général de la CFDT "une profonde erreur", comme il l'a précisé à Adrien Pécout, journaliste au Monde.

►►► Replay | Laurent Berger répond aux auditeurs

Le droit à la déconnexion et le télétravail ne sont-ils pas contradictoires ?

Comme chaque dimanche, un journaliste de l'équipe de Pixels, du monde.fr, vient aborder une question numérique qui fait l'actualité. Cette semaine, Martin Untersinger a choisi d'aborder avec Laurent Berger la question du droit à la déconnexion. Instauré uniquement pour les entreprises de plus de 50 salariés, insidieusement contourné grâce aux emails où le caractère de non-urgence n'est pas précisé, en parallèle avec le télétravail, qu'en pense la CFDT ?

Laurent Berger, un défenseur des salariés qui n'a jamais travaillé dans une entreprise

Carine Becard a également dressé le portrait d'un syndicaliste qui a construit toute sa carrière la CFDT. Laurent Berger qui, d'ailleurs, n'a jamais exercé dans le privé.

La semaine politique de Laurence Peuron

Que s’est-il passé cette semaine dans l’actualité politique ? Alors que la guerre fait rage en Syrie, que l’Europe menace d’exploser sous le coup de ses dissensions économiques et de la crise des réfugiés, les politiques français jouent un mauvais remake de la guerre des Gaules et des invasions barbares.

"Nos ancêtres les Gaulois" inspirent nos politiques

Isabelle Veyrat-Masson, directrice du CNRS, a comparé cette semaine les différentes inspirations de politiques. Surprise ! Ils sont nombreux à s'appuyer sur les Gaulois.

Les invités

Programmation musicale

  • JAIN

    "MAKEBA" INSTRU

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.