Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes, est l'invité de "Questions Politiques" ce dimanche. Une émission présentée par Ali Baddou avec Carine Bécard (France Inter), Françoise Fressoz (Le Monde) et Jeff Wittenberg (France Télévisions).

Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti n'a pas digéré la défaite de la droite aux élections 2017. Au micro d'Ali Baddou, il s'est tout d'abord interrogé sur l'élection présidentielle et son caractère démocratique, qu'il remet en cause, au regard de l'intervention de la justice autour de François Fillon. Sans le dire lui-même mais tout en faisant allusion au "casse du siècle", que ce soit dans un documentaire diffusé ce dimanche soir ou par comparaison avec un film sur le sujet, Eric Ciotti laisse entendre qu'Emmanuel Macron aurait volé la victoire.

S'il reconnaît que La République en marche a affaibli sa famille politique, Eric Ciotti demeure confiant pour la suite. Avec 102 députés LR qui représentent un socle solide, la droite constitue à ce jour, affirme-t-il, la seule alternance possible à Emmanuel Macron demain.

La seule ? Et le FN ? Et Marion Maréchal Le Pen et sa proposition d'union des droites ? Impensable, balaie le député LR qui menace Thierry Mariani d'exclusion si ce dernier acceptait de saisir la main tendue par la cadette Le Pen.

Eric Ciotti qui fustige la politique d'Emmanuel Macron en matière de fiscalité. Chose étonnante de sa part, le député des Alpes-Maritimes approuve la récente déclaration de François Hollande, l'ex président de la République ayant qualifié son successeur de "président des riches".

Eric Ciotti reprend son destin en main

Longtemps dans l'ombre de Christian Estrosi, le député des Alpes-Maritimes ne doit son élection qu'à lui-même. Carine Bécard note comment l'élu LR s'émancipe peu à peu de ses mentors.

Des claques et des kiss

Semaine d'opposition d'abord, semaine d'amour ensuite... Semaine politique de Laurence Peuron.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.