"Il y a un coup à marquer immédiatement, c'est revenir sur la décision de Sarkozy en 2009" et "sortir du commandement armé de l'Otan" a estimé dimanche Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et député du Nord, candidat à l’élection présidentielle, et invité de "Questions politiques".

"C'est une crise extrêmement grave et ce n'est pas qu'une affaire d'argent", estime Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, député du Nord. "Elle fait la démonstration que les États-Unis n'ont pas d'alliés et ne servent que leurs propres intérêts stratégiques", estime celui qui est candidat à la présidentielle de 2022 pour le Parti communiste français.

Le signal fort que la France devrait envoyer, c'est de quitter le commandement armé de l'Otan.

Selon Fabien Roussel, il est temps pour l'Europe, mais surtout pour la France, de "retrouver sa voix et son indépendance en matière de défense et de politique étrangère". "La France a toujours compté jusqu'à ce que l'on rejoigne le commandement armé de l'Otan et, depuis, nous sommes des suivistes. Je souhaite que l'ONU redevienne la voix de la paix et celle qui règle les conflits autrement que par les armes. Il n'y a plus de place pour des traités atlantiques qui datent de la seconde guerre mondiale", poursuit-il. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

À terme, Fabien Roussel se dit d'ailleurs favorable à une sortie définitive de l'Otan mais "il y a d'abord un coup à marquer immédiatement, c'est revenir sur la décision de Sarkozy en 2009" et se retirer du commandement intégré.  

"Aujourd'hui, que pèse la France ?", s'interroge-t-il. "En se moquant littéralement de nous, de la diplomatie, de tous les traités, les États-Unis, ceux que l'ont dit être nos alliés, décident de rompre unilatéralement et brutalement tout ce que nous avions mis en place", ajoute Fabien Roussel. 

"Vous rendez-vous compte de ce que viennent de faire les États-Unis et le Royaume-Uni ? Transférer la technologie de sous-marins à propulsion nucléaire avec de l'uranium enrichi, aucune puissance nucléaire ne se l'était permis. Que dirons-nous si, demain, la Russie ou la Chine le fait ? C'est la porte ouverte à la prolifération nucléaire", alerte-t-il encore. 

  • Légende du visuel principal: Fabien Roussel © AFP / Georges Gonon-Guillermas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les invités
L'équipe