Le 7 Novembre 1971, Jacques Chancel reçoit Ernest Gengenbach

Calamités de Bodenehr
Calamités de Bodenehr © Getty / Philip & Elizabeth de Bay

Né en 1903, Ernest Gengenbach, qui se fait également appeler Ernest de Gengenbach, Jean Genbach ou Jehan Sylvius, est un personnage singulier qui, en cette année 1971, a déjà défrayé bien souvent la chronique. Ses expériences mondaines ou littéraires sulfureuses, son attirance pour le mouvement surréaliste mais aussi son idée du monde et de la spiritualité, le rendent insaisissable. En 1971, il a déjà écrit toute son œuvre littéraire : quelques ouvrages surréalistes et mystiques, poèmes, récits de vie ou romans dans lesquels, comme le dit André Breton, qui l'a rencontré et intégré dans le groupe surréaliste : « Il parvient à concilier, comme nul autre n'a su le faire, un amour du religieux et son amour du profane »

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.