Le 9 janvier 1979 sur France Inter , Jacques Chancel s'entretient avec Hergé, auteur de bandes dessinées, le père de Tintin.

Statue Hergé à Angoulême
Statue Hergé à Angoulême © MaxPPP

A la veille des 50 ans de Tintin , Georges Rémi explique comment il a créé son personnage : comme il n'était pas très bon en dessin, il a tracé un cercle avec deux yeux, un nez et une bouche, et un petit accent qui est la houppe de Tintin . Mais il ne se souvient plus comment le nom est venu. Le dessinateur revient sur ses origines avec ses parents, l'un flamand l'autre wallon, et enchaîne sur le métier de son père dans la confection. Ses initiales ? "En attendant de devenir un grand dessinateur, je préférais me cacher derrière Hergé. Quand je me serais amélioré, je pourrais signer de mon vrai nom Georges Remi " dit-il. Le père de Tintin n'appartient à aucun parti. Il retrace son évolution politique et reconnaît qu'il a été colonialiste, "comme tout le monde l'était à l'époque ". Il travaille aujourd'hui avec Bob de Moor et Roger Leloup , mais précise qu'il n'abandonnera jamais Tintin à quelqu'un d'autre. Le dessinateur, également peintre, a un jour brûlé ses toiles. Il ne regarde pas les bandes dessinées des autres, exception faite de celles desFrustrés de Claire Brétécher et précise qu’il apprécieAstérix .L'homme s'accepte aujourd'hui tel qu'il est. Hergé conclut en disant qu'il n'a jamais été tenté de se prendre au sérieux.

Aller + loin :

Sur Tintin au Pays des Soviets, le premier album de Tintin

Le site du Musée Hergé

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.