Le premier débat des candidats à la présidentielle se tiendra lundi soir sur TF1.

Débat qui réunira dès 21h, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron... Mais pas Nicolas Dupont Aignan !

Le Conseil d’État a rejeté jeudi son recours contre TF1 pour non respect du pluralisme...

Mais le conseil a reconnu à la chaîne le droit d'organiser le débat comme elle l'entend. En compensation, le leader de "Debout la France", ainsi que les autres candidats non conviés lundi soir, sera invité plus tard dans un 20h de la chaîne.

Équité renforcée

Il va falloir leur offrir, à ces candidats une exposition équivalente à celle du débat lundi soir, cela fait partie des nouvelles règles imposées aux télés et radios par le CSA cette année.

Le 1er février, début de la campagne, on a entamé la période d'équité des temps de parole et d'antenne. Une équité calculée en fonction du poids politique de chacun.

Avec la publication au Journal Officiel des noms des candidats ayant leurs 500 parrainages, on attaque une nouvelle période : celle de l'équité renforcée, c'est à dire des conditions de programmations équivalentes. Autrement dit : pas question d'avoir un "gros candidat" à 20h et un "petit" à 4h du matin.

Le vrai casse-tête pour les médias, c'est que pour la première fois ils doivent déclarer au CSA le temps de parole des candidats mais aussi le temps d'antenne, c'est à dire le temps où on parle d'eux. Et ça c'est l'enfer pour les chaînes au niveau des calculs ! A Radio France, 10 personnes y passent tout leur temps.

Le CSA, lui aussi, a des équipes dédiées au chronométrage. Je suis allée les rencontrer : deux petits bureaux où une dizaine de personnes comme Renaud passent leur journée devant des écrans à écouter tout ce qui se dit.

Et les mauvais élèves sont épinglés : jeudi matin par exemple, Radio Classique a écopé d'une mise en garde du CSA pour manquement à ses obligations de déclarations des temps d'antenne et de parole.

Internet n'est pas concerné

D'où la bonne idée d'Explicite, la plateforme lancée par les anciens journalistes d'Itélé.

Lundi, 19h30, un Facebook live avec les candidats. Tous ont été conviés, y compris ceux qui seront sur TF1.

Et puis si vous en voulez encore, Cnews et BFM TV réunirons eux aussi tous les candidats le 4 avril. Sur France 2, ce sera le 20 avril.

Sous la Vème république, on n'avait jamais eu de débat d'avant 1er tour. Là tout à coup on va en avoir 4. Attention tout de même à l'overdose...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.