L'actualité des médias cette semaine, c'est d'abord Vincent Bolloré qui menace :

Et oui, d'après le président du conseil de surveillance, qui a réuni les actionnaires de Vivendi jeudi à l'Olympia, la chaîne Canal Plus est en danger... Danger de faillite... Les dépenses doivent cesser...

Pourtant Canal Plus, dans son ensemble, reste rentable... Avec le bouquet Canal Sat, les chaînes gratuites et payantes en France, ses activités en Pologne, au Vietnam et en Afrique, le groupe a affiché l'an dernier un bénéfice opérationnel de 454 millions d'euros.

Mais Vincent Bolloré veut mettre la pression aux salariés de la chaîne cryptée. La fête est fini, le message est clair

Un chiffon rouge également agité sous le nez de l'autorité de la concurrence qui doit se prononcer le mois prochain sur l'accord de distribution de Bein Sport par Canal. Accord désormais présenté par Vincent Bolloré comme le seul moyen de redresser la barre.

Un qui manfiestement n'a rien à craindre de Vincent Bolloré, c'est Cyril Hanouna :

Quels que soient ses caprices, ses menaces, ses débordements, l'animateur de D8 est intouchable.

Et pour cause, il représente 40% des rentrées publicitaires de la chaîne...

Mais cette semaine l'histoire de la claque de Joey Star à l'un des chroniqueurs d'Hanouna, Gilles Verdez, a atteint des sommets puisque l'animateur de "Touche pas à mon poste" a menacé, vous venez de l'entendre, de ne pas rendre l'antenne et aussi de ne pas assurer son émission mercredi soir si l'ancien chanteur de NTM ne présentait pas des excuses...

Un moment de télé pitoyable qui a enflamé la toile... Plus de 450 liens ont relayé l'info, rien que mardi. Le CSA, lui, a reçu plus de 300 plaintes contre Joey Star... Pourtant c'est à l'attitude de Cyrille Hanouna que le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel devrait s'intéresser estime le sémiologue des médias, François Jost.:

Ils ont réussi leur pari... Xavier Niel, Mathieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton ont levé suffisamment d'argent pour se lancer dans l'achat de médias :

Et pas qu'un peu : 250 millions d'euros... Voilà ce que le trio a récolté auprès d'investisseurs privés, à peine 10 jours après le lancement officiel de Mediawan, leur fond d'investissement dans les médias et le divertissement.

Depuis hier la structure est même côtée en bourse.

Le patron de free Xavier Niel, le banquier de chez Lazare Mathieu Pigasse et le producteur Pierre Antoine Capton ont maintenant 24 mois pour réaliser leur premier achat qui devra représenter 75% de la somme levé.

Je renouvelle ma confiance à Michel Field...

C'est la réponse de la présidente de France Télévision, Delphine Ernotte, à la motion de défiance voté contre son directeur de l'information...__

Une motion adoptée mardi soir par plus de 65% des journalistes de France 2, France 3 et du site FranceTVinfo...

Dans une interview au Monde daté de jeudi, Delphine Ernotte a également annoncé la mise en place d'une mission d'appaisement confiée au journaliste Alain de Chalvron...

Une réponse qui n'est pas à la hauteur de l'inquiétude exprimée... C'est l'avis des sociétés des journalistes qui ont appelé au vote contre Michel Field. Manuel Tissier, le président de la SDJ de France 2 s'est exprimé.

Jolie coup pour Netflix... TF1 diffusera le 12 mai les deux premiers épisodes de la très attendue série "Marseille" avec Gérard Depardieu.

1ère production française signée Netflix, Marseille sera mise en ligne en intégralité le 5 mai sur la plateforme du géant américain...

Mais Netflix en France c'est maximum 500 000 abonnés... Une diffusion en prime sur TF1, c'est donc l'assurance de toucher un public bien plus large et de booster les abonnements.

Bien vu!

Et puis rapidement un grand merci à tous...

Vous être toujours plus nombreux à nous écouter le week-end entre 7h et 9h et on vous en remercie!

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.