"Regard sur les médias" cette semaine, c'est d'abord la bataille entre France 2 et TF1 pour se positionner comme LA chaîne de la présidentielle.

Et c'est TF1 qui a dégainé la première en annonçant mardi un débat d'avant 1er tour - c'est inédit - qui aura lieu le 20 mars et réunira les principaux candidats.

Une communication qui a pris de cours France 2 qui avait proposé à TF1 un dispositif commun. Quelques heures plus tard, la chaîne publique a fait savoir que pour elle, ce sera le 20 avril, avec en plateau tous les candidats ayant obtenus leurs 500 parrainages.

Pour remettre un peu les choses dans leur contexte, en 2012 le dernier débat Hollande-Sarkozy diffusé simultanément sur les 2 chaines avait été remporté, en terme d'audience, par France 2. TF1 avait donc une revanche à prendre.

D'autant que les primaires l'ont prouvé : les rendez-vous politiques cette année réunissent énormément de monde devant la télé. Il faut donc profiter de la tendance.

Sauf que la configuration prévue par TF1 pour le 20 mars fait grincer des dents, surtout les petits candidats, comme Nicolas Dupont-Aignan, qui en appelle au boycotte de la Une.

TF1 devrait proposer à ceux qui ne seront pas présents le 20 mars du temps d'antenne dans les JT de 20h un peu plus tard. Le dispositif exact sera présenté lundi. Le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) devrait l'examiner de près.

Enfin sachez que Marine Le Pen, sur Twitter, a elle aussi critiqué l'idée de TF1. Après l'avoir validé, toutefois, en acceptant l'invitation de la chaîne.

Bonne nouvelle pour la presse : le secrétaire général des Nations Unis s'engage pour la sécurité des journalistes et pour une presse libre et indépendante

Engagement pris auprès de Reporter Sans Frontières (RSF) qui a fait le déplacement à New-York cette semaine.

Antonio Gutteres estime que ces questions sont "fondamentales au bon fonctionnement de toute démocratie". Alors que penser de ce qui s'est passé la semaine dernière dans le Jura ?

Marine Le Pen tenait meeting, et une équipe du Petit Journal de Canal Plus y assistait. Équipe composée de la journaliste Lucie Rémy et d'une cameraman, qui se sont fait violemment reconduire à la sortie.

Et quelques minutes plus tard, une tentative d'explication du service d'ordre du Front National qui, au minimum, laissait pantois.

Ce qui est sûr c'est que le mois dernier, tentant de poser une question à Marine Le Pen en visite au salon des entrepreneurs, le journaliste de Quotidien Paul Larrouturou a été violemment expulsé. Pas par le service d'ordre du FN mais par celui du salon. Et on ne sait toujours pas pourquoi.

Votre personnalité de la semaine Alexandra est une jeune fille surnommée Kato

Personnage principal de la série Flamande "Beau séjour" qui débute jeudi prochain sur Arte.

Beau Séjour c'est le nom d'un hôtel désaffecté dans lequel Kato se réveille. Mal à la tête, du sang qui a coagulé sur le côté du visage, Kato ne se souvient de rien. Et en se trainant jusqu'à la salle de bain elle découvre, dans la baignoire, son cadavre.

Entre polar et conte métaphysique, Beau Séjour intrigue, surprend, questionne (sur le deuil, les rapports parents-enfants) au cœur d'une petite communauté semi-rurale repliée sur elle-même.

Une fable largement inspirée du traumatisme collectif de l'affaire Dutroux en Belgique qui ne vous laissera pas en paix avant le dernier épisode.

Beau séjour a d'ailleurs reçu le prix du public lors du dernier festival série mania.

►►► Beau séjour, c'est les jeudis du 2 au 30 mars sur Arte à partir de 20h55

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.