Nilda Fernandez chante partout et pour tout le monde...Artiste insaisissable dont le parcours laisse parfois perplexe, il poursuit son métier de chanteur dans le monde entier, sans concession, après une période de gros succès en France, il part vivre d'autres aventures en Russie, à Cuba, en Argentine et en revient toujours plus riche humainement... Ses changements de cap sont des paris essentiels à sa bonne santé mentale et son public le suit avec ferveur dans ses frasques artistiques et sa vision de l'évolution de son métier.Son nouvel album Basta Ya ! est en vente sur son site internet où seront mises à disposition les chansons de manière périodique...

nilda fernandez
nilda fernandez © Radio France / DR

Retrouvez-le en concert le 11 février au New Morning.

Aux côtés de Nilda, une chanteuse nancéenne nommée Mell qui fait les belles heures du rock féminin français...Exigente avec elle-même, son plaisir à être sur scène est contagieux...elle sera d'ailleurs le 13 février au sentier des halles à Paris et en tournée par la suite...

mell
mell © Radio France / DR

Toutes les infos sur sa page facebook.

En plateau avec ces artistes, Fred Hidalgo, un journaliste ami, passionné de chanson française qui la défend depuis toujours, notamment à travers ses magazines "paroles et musiques" puis "chorus".Suivez-le à présent sur son blog et son site officiel ou à travers le livre dédié à Brel aux Marquises

brel hidalgo
brel hidalgo © Radio France / DR

Pour finir, en résumé en conclusion, l'indispensable Thierry Dupin :

En présence de toutes les forces artistiques rassemblées autour de cette table ce soir, je n’ai eu aucun problème pour résoudre l’équation des centres d’intérêts qui vous relient l’un à l’autre puisque toutes les variables sont réunies dans vos parcours respectifs.

D’abord, on a pu se rendre compte qu’Alain Bashung n’est jamais très loin de vous.

Avec vous, Nilda Fernandez, qui avez été accompagné par ses propres musiciens, notamment lors d’un fameux concert enregistré à l’Élysée-Montmartre en 2011, intitulé « Dimanche à l’Élysée », en perpétuant ainsi la série de concerts qu’il avait donnés sous ce nom dans ce même endroit.

Quant à vous, Mell, votre interprétation sur votre dernier album n’est pas sans rappeler le grand Alain. D’ailleurs, une de vos fans ne s’y trompe pas lorsqu’elle écrit sur votre page Facebook : « Si Bashung avait eu une fille, ça serait toi ! ».

Autre point commun : vous avez tous deux chanté Christophe.

  • Nilda avec « Senorita » sur l’album « Mes hommages » en 1999 ;

  • Et Mell, récemment, avec « Succès fou » sur « Relation cheap » .

Or, il apparaît qu’en avril 2011, Christophe avait enregistré une chanson d’Alain Bashung sur un album-hommage consacré au chanteur disparu. Il y interprétait « Alcaline » , une chanson que Bashung avait écrite 22 ans auparavant …précisément pour remercier Christophe de l’avoir hébergé plusieurs mois chez lui alors qu’il était encore inconnu.

Christophe : « Alcaline (2011)

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.