Un bunker présidentiel, une salle de contrôle, de l'appréhension, et une photo qui parle d'une chose qu'elle ne montre pas : l'assassinat de l'ennemi public numéro 1.

The situation room
The situation room © Pete Souza

À Washington, dans une petite pièce située au sous-sol de la Maison-Blanche, une phrase résonne, prononcée à des milliers de kilomètres de là : « Geronimo E-KIA » : « Geronimo, ennemi tué au combat. » C’est le signal que toutes les personnes présentes attendaient. Le signal que l’homme le plus recherché de la planète a été abattu. 

Ce nom de code désigne Oussama Ben Laden, et nous sommes le 1er mai 2011.      

- Carole Coen, auteure du texte lu par Brigitte Patient

► Une émission réalisée en partenariat avec le magazine Fisheye

.
.

La photo

Voilà le sujet de la photo. Et pourtant, pas d’arme, pas d’effusion de sang. C’est l’image qui restera de la traque de l’ennemi public n°1 d’alors. L’homme qui avait qui coordonné les attaques du 11 septembre sur le sol américain, menant les Etats-Unis à se lancer dans une guerre contre le terrorisme, dont nous connaissons aujourd’hui les développements tragiques. Voilà un bout de notre histoire moderne, contenu dans ces pixels. 

Les personnes présentes sur cette photo regardent l’Histoire se faire. A 11.000 km de là, au Pakistan, un commando s’introduit dans la résidence supposée du chef d’Al-Qaïda. Equipés de caméras, ils donnent à voir en direct l’assaut à Barack Obama, qui annonçait 1 mois plus tôt être à nouveau candidat aux prochaines élections présidentielles. A ses côtés, Hilary Clinton, alors secrétaire d’Etat et future candidate malchanceuse des Démocrates face à Donald Trump, en 2016. Sur leurs visages se lisent tension et appréhension.

Le photographe

Historiquement, Pete Souza fut déjà le photographe officiel de la Maison-Blanche sous le mandat de Ronald Reagan, de 1983 à 1989. Il revient à cette fonction avec l’élection de Barack Obama à la fonction suprême en 2009. Mais dès 2004, il suit celui qui est alors sénateur de l’Illinois. Il voit en ce jeune politique un homme brillant dont le destin national ne fait pas de doute.

De retour au à la Maison-Blanche après l'investiture du 20 janvier 2009, il demande à Obama un accès total aux coulisses, ce qui lui permettra de prendre cette photo. 

Barack Obama et son équipe se retrouvaient dans une totale incapacité d’agir. Ils n’étaient plus que les spectateurs de quelque chose qui se déroulaient devant leurs yeux en temps réel. 

Depuis l’élection de Donald Trump, Pete Souza poste régulièrement des photos de Barack Obama sur son compte Instagram, souvent accompagnées de critiques à peine voilées à l’encontre du nouveau président. Il se dit qu'à l'époque du mandat d'Obama, Pete Souza prenait entre 500 et 1000 photos par jour, et que plus d'un million de photos auraient ainsi été archivées.

Pete Souza au vernissage d'une exposition de ses photo à Berlin en avril 2018
Pete Souza au vernissage d'une exposition de ses photo à Berlin en avril 2018 © Maxppp / POP-EYE / Ben Kriemann

Pour en discuter …

Jean-Claude Coutausse est photojournaliste. Dans les années 80, il a travaillé pour le quotidien Libération et couvert des événements historiques majeurs de la fin du 20e siècle, comme la chute du mur de Berlin ou la première Intifada. Certains de ses reportages ont aussi été réalisés pour de grands titres internationaux comme Time ou le New York Times.

Pour les photojournalistes, c’est une grosse frustration de ne pas être dans les coulisses. Un photographe officiel, lui, va partout.

En 2015, il publiait L'Enigmatique Mr Hollande, aux éditions Stock, livre qui retrace la vingtaine de jours qu'il a passé au sein du palais de l'Elysée. Aujourd’hui, il couvre majoritairement la vie politique française pour le journal Le Monde via des chroniques que l'on peut retrouver sur son blog.

Jean-Claude Coutausse
Jean-Claude Coutausse © Radio France / Thomas Lehetet

Allez plus loin

Programmation musicale

  • Bertrand Belin - De Corps et d'esprit
  • Tyler The Creator - I Think
  • The Pointer sisters - Yes we can can
Les invités
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.