Retour sur une image qui a marqué l'histoire du sport, et qui a contribué à construire la légende du "Greatest of All Time", Mohamed Ali.

Ko dès le premier round ? En moins de 2 minutes, une droite à la mâchoire et voilà l’immense. Sonny liston au tapis. M Ali n’aura pas eu à enchainer ses terribles directs, ni à faire valoir son formidable jeu de jambe. « Relève toi et bats toi tocard, personne ne va le croire ! » Verbe affûté et  poings serrés, Ali ne veut pas en rester là…              
Jacques Denis, auteur du texte lu par Brigitte Patient

L’Histoire

C'est l’une des plus fameuses photos de sport de l’Histoire. Mohamed Ali, le poing levé, à la fois rageur et victorieux, surplombe un Sonny Liston sonné, mis à terre dès le début du combat. Alors que le public fait connaître son mécontentement, les photographes se ruent vers le ring, tous du même côté. Tous sauf Neil Leifer qui, par instinct, se trouve de l’autre côté du ring à ce moment. Ce qui lui permettra d’immortaliser cette scène mythique.

Ce n’est pas la première fois que Sony Liston fait face à Mohamed Ali. En fait, ce combat est censé être la revanche du premier sur le second. Il marquera plutôt la consécration d’Ali, qui met son adversaire KO après seulement quelques minutes, grâce à ce que beaucoup appelleront son « phantom punch ». D’aucuns y verront d’ailleurs la preuve d’un match truqué. Toujours est-il que pour Sonny Liston, ce combat marquera un tournant dans sa carrière. Il remontera quelques fois sur le ring avant de raccrocher définitivement les gants. Tandis que Mohamed Ali sera intrônisé The Greatest.

Le photographe

Neil Leifer est né le 28 décembre 1942. Il commence très tôt la photo sportive et squatte assidûment les terrains de baseball. A 16 ans, en finale de NFL, il parvient à capturer plusieurs photos du touchdown qui donnera la victoire à Baltimore face à new-York. Il les vendra au magazine Sports Illusrated, avec qui il entame ainsi une longue et fructueuse collaboration. 

C’est pour le compte de ce magazine que Neil Leifer suit le combat, organisé dans le Maine un 25 mai 1965. Il n’a alors que 22 ans, mais il suivra le boxeur jusqu’à la fin de sa carrière. 

Au fur et à mesure que sa stature grandissait, cette photo correspondait exactement au souvenir que voulait garder de lui le public : jeune, beau, étincelant.

On doit à Neil Leifer une autre photo célèbre du boxeur. Prise au-dessus du ring, elle montre Mohamed Ali qui vient de triompher de Cleveland William, dans une composition quasi-symétrique.

Pour en discuter…

Jean-Denis Walter a été directeur photo puis rédacteur en chef de l’Equipe magazine. Il a aussi été à l’initiative de Hobo by L’Equipe, une revue de grands reportages photographiques autour du sport. Il travaille aujourd’hui dans la galerie qu’il a fondée, entièrement consacrée au sport. Il y expose et vend des tirages en éditions limitées, dont notamment la photo qui nous réunit aujourd’hui.

Dire que cette œuvre est la Joconde de la photographie de sport, ce n’est pas loin de la vérité 

Allez plus loin

Programmation musicale

  • Malik Djoudi/Etienne Daho - A tes côtés
  • Claude Fontaine - Hot tears
  • Cassius Clay - Stand by me
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.