Photographe roumain de l'avant-garde, Eli Lotar ne sera reconnu à la hauteur de son talent que tardivement. Pia Viewing est notre guide au Jeu de Paume.

Travaux d'assèchement du Zuiderzee (détail) 1930
Travaux d'assèchement du Zuiderzee (détail) 1930 © Eli Lotar

Eli Lotar

Photographe et cinéaste d’origine roumaine (1905-1969) Eli Lotar (Eliazar Lotar Teodorescu) arrive en France en 1924, et marque l'avant-garde parisienne. Proche de Germaine Krull qui lui apprend le métier, et plus tard des surréalistes, il publie dans les revues — Vu, Jazz, Arts et métiers graphiques —, et participe à plusieurs expositions internationales majeures. Il faut attendre le début des années 1990 pour qu’une première rétrospective lui soit consacrée au Centre Pompidou. Depuis, un regard nouveau est posé sur son travail restituant toute la singularité de sa trajectoire et de son univers visuel : cadrage nouveaux dans ses images de la ville, plongées et contre-plongées, photomontages, vision imaginative...

Portrait d'Eli Lotar, vers 1925
Portrait d'Eli Lotar, vers 1925 © Anonyme

Pia Viewing

De la photographie créative à la photo documentaire Eli Lotar a toujours une certaine poésie dans le regard.

Pia Viewing
Pia Viewing © Radio France / Brigitte Patient

Pia Viewing est historienne de l’art et travaille actuellement au Jeu de Paume, Paris, en tant que chercheuse et commissaire d’expositions historiques et contemporaines. Son expérience dans plusieurs centres d’art en France et à l’étranger et à la direction du Centre Régional de la Photographie Nord – Pas-de-Calais de 2007 à 2014 l’ont amenée à réaliser de nombreux projets de productions artistiques, d’expositions, et d’édition, tant à partir de fonds photographiques qu’en collaboration avec des artistes contemporains. Elle est l'une des commissaire de l'exposition Eli Lotar avec Clément Chéroux et Damarice Amao.

Photos choisies

Aubervilliers,1945
Aubervilliers,1945 © Eli Lotar
Hôpital des Quinze-Vingts, 1928
Hôpital des Quinze-Vingts, 1928 © Eli Lotar
On a distribué de nombreux prospectus », 1928. »  Amsab-Institut d’histoire sociale, Gand, 043.
On a distribué de nombreux prospectus », 1928. » Amsab-Institut d’histoire sociale, Gand, 043. © Eli Lotar
Aux abattoirs de la Villette, 1929
Aux abattoirs de la Villette, 1929 © Eli Lotar

Ses prises de vues des abattoirs marquent son goût pour la photo documentaire, Eli Lotar saisit les gestes du travail (il s'est attaché à raconter le monde ouvrier) tout en exprimant un aspect extrêmement graphique. Pia Viewing

La viande, 1929
La viande, 1929 © Eli Lotar

Sa sensibilité poétique est présente dans chacune de ses images.

Sans titre (Main de Tombros avec oursin) 1931
Sans titre (Main de Tombros avec oursin) 1931 © Eli Lotar
Portrait de Germaine Krull, 1929, 22,8 x 17 cm, collection Ann et Jürgen Wilde, Zürich
Portrait de Germaine Krull, 1929, 22,8 x 17 cm, collection Ann et Jürgen Wilde, Zürich © Eli Lotar
Giacometti, buste de Lotar, 1965
Giacometti, buste de Lotar, 1965 © Eli Lotar

EXPO

Eli Lotar (1905 - 1969) du 14 février au 28 mai 2017, Concorde, Paris

Clément Chéroux :

Il y a toujours une touche d'inquiétante étrangeté dans les images d'Eli Lotar, qui nous fait vibrer.

LIVRES

Regardez voir aussi

Brigitte Patient a rencontré Françoise Morin, directrice de la Galerie Les Douches qui expose "Abstractions" de Ray K. Metzker du 3 mars - 27 mai 2017.

Vue de l'exposition Ray K. Metzker
Vue de l'exposition Ray K. Metzker © Les Douches la galerie

Ray K. Metzker (1931-2014) tient une place singulière dans l’histoire de la photographie américaine. Son œuvre, exclusivement en noir et blanc, incarne une génération de photographes pour lesquels l’expérimentation est le maître mot. Pendant plus de cinquante ans, il ne cesse d’inventer, souvent dans sa chambre noire, guidé par sa seule intuition. Au prix d’une lente gestation, son travail sur les négatifs évolue au fil des années. Montages, juxtapositions, multiples expositions, surimpressions, Ray K. Metzker ne fixera aucune limite à sa créativité. Avec la complicité de Laurence Miller à New York, nous vous invitons à découvrir, à travers une soixantaine de tirages, une partie de cette œuvre si riche et si féconde de ce grand artiste américain.

 Courtesy Les Douches la Galerie, Paris & Laurence Miller Gallery, New York, Philadelphia, City Whispers, 1981.
Courtesy Les Douches la Galerie, Paris & Laurence Miller Gallery, New York, Philadelphia, City Whispers, 1981. © Estate of Ray K. Metzker

Cette émission est en partenariat avec le magazine Fisheye.

La playlist de regardez voir:

  • Alexandra SAVIOR : Mirage, 2017
  • James BROWN/ say it loud (I'm black and I'm proud) 1968
  • Cyril MOKAIESH/Bernard LAVILLIERS/ La loi du marché, 2016
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.