J'écris pour être seul, je photographie pour disparaître

Denis Roche
Denis Roche © /

Denis Roche

Eléments de parcours

Poète, éditeur, photographe, Denis Roche (1937 - 2015) était un artiste polyvalent et heureux de l’être. Auteur, il commence par la poésie, publiant son premier recueil Forestière amazonide à 24 ans. De 1962 à 1972, il écrit quelques 600 pages de poèmes avant de s’arrêter net et de passer à la prose. Il laisse derrière lui une trentaine de livres. Editeur, il entre au Seuil où il fonde la prestigieuse collection Fiction & Cie qu’il dirigera pendant 30 ans, accueillant « des livres de rupture » et des auteurs tels Jacques Roubaud, Olivier Rolin, Jean Hatzfeld, Alain Finkielkraut, Pascal Bruckner, Thomas Pynchon, Susan Sontang…

PHOTOGRAPHE

Son œuvre est traversée par une obsession : comment témoigner au travers de sa vie intime de l’épreuve du temps. Ses innombrables autoportraits photographiques de Françoise, sa compagne de toujours sont comme « un lent balisage amoureux ».

Ses photographies ont fait l'objet de nombreuses expositions et de plusieurs livres dont une monographie, Les preuves du temps , que lui a consacré Gilles Mora en 2001 à l'occasion de son exposition monographique à la Maison européenne de la Photographie. En 1997, il fut récompensé par le Grand prix de Photographie de la Ville de Paris.

L'exposition posthume présentée au Pavillon populaire de Montpellier rend hommage à l'un des artistes qui a marqué ces 40 dernières années l'histoire de la photographie, mais aussi de la poésie, en France.

__

Gilles MORA

Gilles Mora
Gilles Mora © fanny Leroy /

Eléments de parcours :

Professeur de Lettres, Gilles Mora découvre la photographie dans les années 1970 alors qu’il est parti enseigner le Français en Louisiane. Aux Etats-Unis, il trompe son ennui en s’intéressant aux photographes locaux et finit par se passionner pour le sujet. Des années plus tard, son expertise sur la photographie américaine le consacre comme l’un des meilleurs spécialistes. Il rentre en France où il est nommé professeur à l'école normale d’Agen. Parallèlement, il photographie, publie, expose. En 1981, avec Claude Nori, Bernard Plossu, Denis Roche et Jean-Claude Lemagny, il crée la toute première revue critique "Les cahiers de la photographie ". "Tous les grands noms y signeront. En 1991, il est nommé directeur de collection au Seuil. Entre 1999 et 2001 il est directeur artistique des Rencontres photographiques d’Arles et dirige depuis 2011 le Pavillon populaire de Montpellier, l'un des lieux de référence pour les expositions photos. Ce touche-à-tout passionné a reçu deux prix Nadar, l'un pour "L'Histoire de la photo américaine (1958-1981)" et l'autre pour "Walker Evans ", son "photographe préféré".

Françoise Peyrot-Roche

C’est au milieu des livres, alors directeur littéraire aux éditions Tchou, que Denis Roche rencontre Françoise Peyrot, elle deviendra sa femme et sera, pour ses photos, l’un de ses modèles favoris.

Ensemble ils réalisent «de curieux rituels autobiographiques », tels ces autoportraits à deux , souvent répétés au même endroit à quelques secondes ou à plusieurs années d’intervalle, saisissant ainsi l’écoulement du temps.

Les photos rythment leurs voyages et leur vie amoureuse. Denis Roche invente le mot de "Photolalies" pour désigner le jeu d'écho d'une image à l'autre.

Françoise Peyrot Roche
Françoise Peyrot Roche © fanny Leroy /

Denis a commencé à photographier dès les années 60, de façon aléatoire au tout début puis plus intensément quand nous avons commencé à vivre ensemble.

photos choisies
photos choisies © /

Ce qui m’obsède dans la photo c’est le silence, et ce silence vient en partie du noir et blanc .

  • Belem, Portugal, 25 juin 1990
Denis Roche Belem, 25 juin 1990
Denis Roche Belem, 25 juin 1990 © /
  • Paris, Rue Henri Barbusse, 20 avril 1979

Je ne connais rien de comparable à l’a photographie sinon l’acte sexuel. C’est un suspens qui se termine au sommet de la courbe… J’aime la photo pour cet aspect jouissif . D. Roche

Denis Roche. Photolalies, 1964-2010
Denis Roche. Photolalies, 1964-2010 © Denis Roche. /

Contrairement à beaucoup d'autoportraits, celui-là n’est pas fait au retardateur . F. Peyrot-Roche__

  • 10 avril 1989, Tobago
Denis Roche 10 avril Tobago
Denis Roche 10 avril Tobago © Denis Roche 10 avril Tobago /

.

  • La série du Pont-de-Montvert, 34 ans d’écart entre la première (juillet 1971) et la dernière image (septembre 2005)...
Denis Roche, série du Pont-de-Montvert
Denis Roche, série du Pont-de-Montvert © Denis Roche, série du Pont-de-Montvert /

.

expo bandeau
expo bandeau © /

.

Denis Roche. Photolalies, 1964-2010

25 novembre 2015 - 14 février 2016

afrfiche expo denis roche
afrfiche expo denis roche © /

Toujours en noir et blanc, souvent mis en abîme par des reflets ou jeux de miroir, les autoportraits, portraits, nus, paysages ou encore natures mortes de Denis Roche (1937 - 2015), racontent à elles seules des histoires, comme les poèmes qu'il aimait coucher sur le papier. Poète, éditeur et photographe, cet artiste polyvalent a produit tout au long des 40 années de sa carrière, une grande œuvre poétique et photographique. La rétrospective du Pavillon Populaire de Montpellier, « Denis Roche. Photolalies, 1964 - 2010 » lui est entièrement dédiée.

Au lendemain de sa disparition, ce sont plus de 100 œuvres (115) - moyen format, dont de nombreuses photographies inédites, qui seront exposées, durant près de trois mois, au Pavillon Populaire de Montpellier. Commissariat : Gilles Mora

.

Bandeau RV a Lire
Bandeau RV a Lire © /

Denis Roche Photolalies, 1964-2010 , Editions Hazan

D Roche photolalies
D Roche photolalies © hazan /

Catalogue officiel de l’exposition au Pavillon populaire de Montpellier, l'ouvrage signé Gilles Mora, présente une rétrospective des clichés du photographe français : autoportraits seul ou en couple, portraits d'écrivains ou d'amis, natures mortes, etc.

Le boitier de mélancolie , Denis Roche, réédité en 2015 aux Editions Hazan

Le boitier de mélancolie
Le boitier de mélancolie © Hazan /

De Nicéphore Niepce à Bernard Plossu, l'auteur a choisi 100 clichés pour raconter l'histoire de la photographie, qui couvrent l'ensemble des genres, des mouvements, et des tendances ainsi que l'évolution technique de ses origines à nos jours. À rebours du discours universitaire, il dégage la poétique de cent œuvres dans une démarche personnelle, et nous apprend à les regarder.

Cet ouvrage a reçu le prix André Malraux décerné à une création artistique représentant le thème de l’engagement

Je voulais faire le tour de ma table, aller ouvrir ma bibliothèque vitrée, sortir un appareil photo, n’importe lequel, dévisser l’objectif qui serait dessus et plonger mon regard dans le creux du boîtier à la recherche de ce trouble et de cette douceur que la mélancolie de cet art y mise depuis le début. » Denis Roche

Cet ouvrage a reçu le prix André Malraux décerné à une création artistique représentant le thème de l’engagement.

La photographie est interminable, Entretien avec Gilles Mora , Editions du Seuil

la photographie est interminable
la photographie est interminable © seuil /

Le photographe évoque les thèmes présents dans son oeuvre, l'inscription du temps dans l'image et le jeu avec la mort et aborde les principes de sa technique artistique et l'évolution de son travail au fil des années, la question du rituel, les autoportraits à deux, l'importance du mouvement des sujets ou encore l'onirisme comme esthétique fondamentale qui permet d'aboutir à l'abstraction.

Les liens

Regardez Voir sur Facebook

L'oeil de la photographie

Les références

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=