"Maurice, Tristesse et rigolade" c'est le livre d’un jeu photographique entre un père et sa fille. Maurice, le père de la photographe Charlotte Abramow est un personnage atypique et excentrique, un médecin et un rêveur. Suite à un cancer et un coma, il vit dans un autre monde que sa fille va rejoindre en photographie.

Image tirée du projet de la photographe Charlotte Abramow, "Maurice - Tristesse et rigolade"
Image tirée du projet de la photographe Charlotte Abramow, "Maurice - Tristesse et rigolade"

Le père de Charlotte Abramow est un personnage atypique et excentrique, un médecin et un rêveur. Suite à un cancer et à un coma qui lui laissera des séquelles neurologiques, il doit tout réapprendre et ne sera plus le même, vivant dans son monde intérieur. Mais ce personnage fantasque entretient avec sa fille une relation complice. 

Ma grande petite charlotte, je voudrais encore vivre avec toi un grand bol de petite vie.

– Maurice

Maurice, le père de Charlotte Abramow. À propos de cette image, la photographe dit : "Cette image a été prise le 2 novembre 2011, la veille du jour où Maurice est tombé dans le coma". © Charlotte Abramow
Maurice, le père de Charlotte Abramow. À propos de cette image, la photographe dit : "Cette image a été prise le 2 novembre 2011, la veille du jour où Maurice est tombé dans le coma". © Charlotte Abramow

Les progrès dans la rémission de Maurice, vécus comme une véritable renaissance, seront une formidable source d’énergie pour Charlotte afin de mener à bien ce projet. 

Il ne s’agit pas de percer le mystère, de comprendre ce monde parallèle dans lequel vit Maurice. Il est question d’y être simplement avec lui, légèrement et gaiement.

Le vieillissement me rajeunit.

– Maurice

Sous la forme d’un conte, Charlotte remet en scène son père en studio dans des tableaux métaphoriques qui composent sept chapitres : 

  • le coma, 
  • la chambre, 
  • la désorientation, 
  • le langage, 
  • le royaume, 
  • l’entretien surréaliste, 
  • le prochain monde. 

Ce conte ne traduit pas une volonté de comprendre ce mystère, mais de lui rendre hommage.

Maurice © Charlotte Abramow
Maurice © Charlotte Abramow

Je traite de manière raisonnée, figurative, réfléchie, passionnée, le sujet de mon père altéré et de ses pensées spontanées, parfois géniales et profondément sensées, parfois délirantes et troublées. Il y a comme un besoin de passer les choses à travers un prisme, pour les asseoir, les contempler, les étudier, les recréer en images et les rendre éternelles. Éternellement acceptées.

– Charlotte Abramow

Charlotte Abramow est née en 1993 à Bruxelles. A l’âge de 16 ans, elle fait un Workshop avec le photographe de mode Paolo Roversi aux Rencontres d’Arles. Puis elle est admise à l’Ecole de L’image aux Gobelins, à Paris. En 2017, elle est repérée aux Photo Folio Review Awards des Rencontres d’Arles pour le "Projet Maurice", livre qui sort aujourd'hui aux éditions Fisheye.

La photographie, cet objet commun qui se refuse à l’évidence, est pour Charlotte Abramow l’expression d’un désir ardent. Il est un contrepoison joyeux qui s’oppose à tout ce qui nous menace : le conformisme, la bêtise, la loi et la mort. Les images construites patiemment repassionnent la vie.

– Francois Cheval, co-fondateur et co-directeur du nouveau Lianzhou Museum of Photography, premier musée publique dédié à la photographie en Chine, commissaire d'expositions.

Charlotte Abramow a réalisé cette année le clip Les Passantes, sur un titre de Georges Brassens, pour la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars (plus d’un million de vues).

Elle a aussi réalisé les deux clips La Loi de Murphy (11 millions de vues aujourd'hui), et Je veux tes yeux (plus de 5 millions de vues) pour la chanteuse belge Angèle.

Aller plus loin 

Maurice
Maurice / Charlotte Abramow
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.