Bruno Boudjelal et Brigitte Patient
Bruno Boudjelal et Brigitte Patient © Fanny Leroy

Bruno Boudjelal

Photographe d’origine algérienne, membre de l'Agence VU, Bruno Boudjelal pratique cet art comme un mode de vie qui interroge sans cesse sa propre identité et nous confronte à la nôtre. Lorsque son père décide de retourner en Algérie, il l’accompagne et découvre à la fois un pays, une famille, un monde traversé de violences, des paysages qui lui parlent et des individus avec lesquels il dialogue sans savoir vraiment comment se situer. De là dix années d’exploration très personnelle de l’Algérie, entre carnet de voyage et témoignage, qui vont l’amener à passer du noir et blanc à la couleur, à assumer de plus en plus le fait que son point de vue n’est que subjectif, marqué par son histoire personnelle, mais curieux de mettre en perspective le quotidien et l’Histoire. Lorsqu’il décide que ce travail en Algérie est terminé, il le structure sous forme d’exposition, de projection et de livre, puis décide de se concentrer sur l’Afrique. Tendu entre deux continents, entre deux cultures, il est simplement généreux et revendique sa capacité à comprendre et à transcrire une complexe problématique entre le Nord et le Sud.

.

Bruno Boudjelal
Bruno Boudjelal © Fanny Leroy

.

Je n'ai pu photographier l'Algérie que décadrée, floue, à travers des vitres."

Bruno Boudjelal

Photographies choisies pour Regardez-voir

  • La grande Digue, juin 2011, Alger
La grande Digue, 15 juin 2011, Alger, Algérie
La grande Digue, 15 juin 2011, Alger, Algérie © Bruno Boudjelal / Agence VU'
  • Une Cité à Bardjarah, lieu d'émeutes très importantes en 2010-2011, juin 2011, Alger,

  • Série Circulation

 issue de la série Circulation
issue de la série Circulation © Bruno Boudjelal / Agence VU'
  • Série Frantz Fanon
Issue de la série Frantz Fanon
Issue de la série Frantz Fanon © Bruno Boudjelal / Agence VU'

EXPOSITION "CIRCULATION"

Dans le Cadre du Festival Photo Med jusqu'au 21 juin 2015

Salle Barthélemy de Don / Sanary-sur-mer

L'intention :

Pendant dix ans (1993-2003), je n’ai pas pu circuler librement en Algérie. Les voyages que j’ai réalisés alors étaient circonscrits à quelques lieux bien précis et sécurisés : dans la famille (à Sétif et sa région) et chez certains amis (à Alger, Annaba, Bejaïa, Oran).

__

J’ai donc, au cours de ces quatre dernières années orienté mon travail autour de la Circulation. Ma propre circulation à travers ce territoire algérien que, finalement, je ne connaissais pas si bien. Mais aussi la circulation des Algériens dans leur propre pays si longtemps empêchés de voyager par les dangers que cela impliquait. Enfin, j’ai voulu également questionner mon appartenance à ce territoire, à ce pays.

En février 2003, j’ai traversé l’Algérie d’est en ouest et j’ai pu y ressentir, à mon grand étonnement, un lien très fort (en dehors de celui de la famille) avec le pays. Comment expliquer cette proximité et cette intimité que j’ai pu ressentir dans des lieux où je n’étais jamais allé, avec des paysages que je ne connaissais pas ou bien des personnes inconnues ? Ces sensations m’ont très fortement perturbé et interrogé pendant longtemps ; j’ai donc décidé d’essayer d’analyser et de comprendre tout cela.

B. Boudjelal __

B Boudjelal Agence VU
B Boudjelal Agence VU ©

Bruno Boudjelal est membre de l'Agence VU

On peut consulter ses différents Portfolios sur le site de VU.


LIVRES

  • Disquiet Days / Jours intranquilles, Bruno Boudjelal, 2009, Editions Autograph
Jours intranquilles
Jours intranquilles © Radio France

"Attention : ce livre n’est pas un livre de photographies comme les autres . Il résulte d’une de ces rencontres exceptionnelles entre l’histoire d’un homme et l’histoire tout court.

En 1993, Bruno Boudjelal se rend pour la première fois en Algérie, à la recherche de la famille de son père, qui, prénommé Lemaouche, se fait appeler Jean-Claude — un père qui ne l’a pas reconnu et ne s’est pas occupé de lui. Il retrouvera cette famille, mais y perdra toute estime pour son géniteur. Avec cette quête intime, joyeuse et douloureuse à la fois, Boudjelal plongera dans la tragédie de la guerre civile algérienne, avec ses massacres, ses disparus, sa misère, entre tueurs islamistes et tueurs militaires... Comme si la barbarie qui s’était abattue sur le pays, trois décennies plus tôt, resurgissait soudain. Voilà ce dont Boudjelal témoigne par la plume et par l’image."

Dominique Vidal,Le Monde Diplomatique

A paraître

  • Algérie. Clos comme on ferme un livre? / Bruno Boudjelal, EditionsLe Bec en L'air
Algérie, clos comme on ferme un livre
Algérie, clos comme on ferme un livre © Radio France

Photographies Bruno Boudjelal, Textes de François Cheval.

«On ne sait par quel subtil décalage mais le voyage de France vers l’Algérie est un voyage impossible. La perspective est faussée. Le regard sera toujours opaque. Il faut changer radicalement d’échelle, ne plus poser de questions à la photographie, mais simplement scruter ce qui surgit au gré du rythme des transports. Au lieu d’une clameur méditerranéenne, on ne peut trouver que le silence et la lumière. Dans la capture de ce mutisme se révèle une analyse des plus perspicaces du Maghreb contemporain. Tous les protagonistes du drame sont affectés du même virus : l’ennui. À chaque étape de ce voyage, les mêmes événements se reproduisent n’en faisant plus qu’un. Le présent s’impose dans son immobilité avec un caractère inéluctable que rien ne disloque. Il se déroule de lui-même par nécessité interne. C’est le cours naturel des choses qui l’emporte sur l’envie de changement. Un monde s’achève mais ne se clôt pas. » Extrait du texte de François Cheval


Agenda

Mouvement Capturé
Mouvement Capturé © Radio France

Du Vendredi 05 Juin 2015 au Dimanche 07 Juin 2015 Pavillon du Verdurier Place Saint-Pierre Limoges (87000)

La Compagnie Pedro Pauwels organise la deuxième édition de la Biennale de Photographie de la Danse . 3 jours dédiés à la photographie et à la danse, afin de mettre en valeur la complémentarité de ces deux arts et d’inciter les habitants à s’approprier, à déceler le mouvement dansé qui les entoure dans leur quotidien par l’instantané de la photo.

  • 2ème édition du festival Sportfolio du 4 au 21 juin 2015 à Narbonne

Les organisateurs du Festival Sportfolio, Bénédicte d’Audigier et Gilbert Benedicto présentent quatorze expositions accessibles à tous gratuitement. La ligne éditoriale du Festival Sportfolio propose de nombreux sujets de découverte et de réflexion, ouverts sur le reportage comme sur le regard personnel des auteurs.

affiche Bièvres 2015
affiche Bièvres 2015 ©

Le rendez-vous des photographes chineurs accueille comme invitée d'honneur la grande photographe Jane Evelyn Atwood. Cette dernière présente une sélection de photos axée sur trois thèmes : Haïti, Les prisons de femmes et les mines antipersonnel. Attention, ses photos sont à voir jusqu'au 14 juin!

Evénement(s) lié(s)

Festival PhotoMed

Les liens

Regardez Voir sur Facebook

L'oeil de la photographie

Le Festival Photo Med

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.