Du 9 au 11 novembre 2018, le salon "A ppr oche" se glisse pour la deuxième saison dans l'effervescence des événements photographiques du week-end (le Salon de la Photo, Porte de Versailles, Paris-Photo au Grand Palais). Au contraire de ces grandes foires, ce salon privilégie l'intimité de l'échange avec 14 artistes.

Emmanuelle Fructus, 315, 2017 Tirages argentiques découpés, contrecollés sur carton neutre. Courtesy Emmanuelle Fructus
Emmanuelle Fructus, 315, 2017 Tirages argentiques découpés, contrecollés sur carton neutre. Courtesy Emmanuelle Fructus

Emilia Genuardi et Elsa Janssen assurent la direction artistique du salon A ppr oc he (avec cette typographie particulière). C'est un salon indépendant qui réunit dans un cadre nouveau des artistes issus au monde des arts plastiques et de la photographie.

Conçu comme une exposition, il présente les œuvres de 14 artistes représentés par 11 galeries. Deux artistes sans galerie à ce jour sont mis en avant.

Comprendre encore une fois que la photographie ce n'est pas prendre des images mais en faire : médium hybride et mouvant, il révèle l'ingéniosité des artistes qui de l'argentique, au digital, en passant par le polaroïd ont su par leur geste inventer de nouveaux langages plastiques

– Emilia Genuardi 

Les artistes sélectionnés sont de nationalités et de générations différentes, mais ils explorent tous le médium photographique. Les chimies et les techniques découvertes dans la première moitié du XIXe siècle sont certes utilisées mais aussi transformées. On s'empare des banques d'images infinies : archives, clichés anonymes... et on sculpte, plie, colle. La mémoire collective, l'abstraction et l'observation du réel sont interpellés dans ce salon à taille humaine.

Kensuke Koike & Thomas Sauvin, "No More, No Less", 2017 D15-1 & D15-2 Courtesy Kensuke Koike & Thomas Sauvin
Kensuke Koike & Thomas Sauvin, "No More, No Less", 2017 D15-1 & D15-2 Courtesy Kensuke Koike & Thomas Sauvin

En 2015, l’artiste français Thomas Sauvin fait l’acquisition d’un album réalisé au début des années 80 par un étudiant en photographie d’une université de Shanghai. Ce cahier d’exercice réunit négatifs originaux, tirages argentiques et commentaires manuscrits d’un professeur anonyme, et déploie le travail consciencieux de l’élève dans son apprentissage des règles du portrait conventionnel. Le destin lui offrira une nouvelle existence en le plaçant entre les mains expertes de Kensuke Koike, un artiste japonais basé à Venise, dont la pratique allie collage et photos trouvées.

– Emilia Genuardi 

Aller plus loin

  • Toutes les infos sur le salon A ppr oc he ici
  • Le Salon se déroule du 9 au 11 novembre 2018 au Molière, 40 rue Richelieu à Paris. L'entrée est libre mais vous devez réserver pour être sûr d'être accueilli et guidé dans toutes ces explorations photographiques.
Emilia Genuardi © Marie-Sophie Leturcq
Emilia Genuardi © Marie-Sophie Leturcq
Programmation musicale
  • J.S. ONDARA

    American Dream - radio edit

    2019

  • RAMO
    RAMO

    Amour

    2018

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.