Gaël Turine est un photographe grand reporter, il est membre de l’Agence VU.

Gaël Turine

Né à Nieuport, en Belgique en 1972, il suit des études de photographie à l’école des Arts Plastiques du 75 de Bruxelles. Diplômé en 1997, Gaël Turine entame alors une série de reportages au long cours. En 2001, son travail sur les coopératives pour aveugles en Afrique de l’Ouest, est publié sous le titre Aveuglément (PhotoPoche). Son livre Avoir 20 ans à Kaboul est publié en 2003 (Éditions Alternatives). En 2004, lauréat du « Aftermath Grant Project » (Etats-Unis), il repart en Érythrée et termine son projet débuté en 1998. En 2006, le Prix du « Trèfle d’or» lui permet d’aboutir son projet sur les traces du culte Vaudou. Le livre Voodoo paraît en 2011 (Éditions Lannoo). Un travail de 3 ans sur 25 malades guéris du cancer aboutit en 2009 à la parution de Aujourd’hui c’est demain (Éditions Delpire).

Il a participé à de nombreux ouvrages collectifs. Son travail, abondamment primé et exposé à travers l’Europe et le monde, est régulièrement publié dans la presse nationale et internationale.

.

Gael Turine
Gael Turine © G Turine / Gael Turine

.

Le mur entre l'Inde et le Bangladesh, Le mur et la peur

Quelle que soit l’appellation: mur, barrière ou clôture , la construction par un état d’une séparation physique avec un pays voisin démontre l’échec de la diplomatie et de la conciliation, laissant la radicalisation l’emporter...

Son travail intitulé Le Mur et la Peur porte sur le mur érigé entre l’Inde et le Bangladesh. Ce mur de la honte construit par les autorités indiennes à partir de 1993 pour limiter l'immigration clandestine et l'infiltration terroriste a bouleversé l'équilibre déjà précaire de la région. Il a rompu un système historique d'échanges commerciaux, fragilisé les enclaves indiennes et bangladaises de part et d'autre de la frontière et entraîné une répression sanglante envers les populations. Les arrestations et cas de tortures sont en effet devenus monnaie courante autour de la frontière tandis que les troupes indiennes de la Border Security Force (BSF) ainsi que, dans une moindre mesure, leur pendant bangladais, la Border Guard Bangladesh (BGB), responsables de ces exactions, jouissent d'une impunité totale.

Pendant près de deux ans et avec une forte détermination, Gaël Turine s'est plongé dans la vie quotidienne des habitants frontaliers. Il est parvenu avec l'aide de journalistes et activistes locaux à approcher la frontière, contourner les interdits dans des conditions périlleuses et malgré une surveillance permanente.

Il a été exposé à Saint-Brieuc en 2012 dans le cadre du Festival Photoreporter et à Perpignan en 2014 dans le cadre du festivalVisa pour l’Image . Le livre paraît en 2014 dans la collection Photopoche. Pour ce travail, il a également été primé en 2013 avec le « Shortlist de l'Anthropographia Awards for Human Rights », dans la catégorie « Still Photography ».

Photographies choisies par l'auteur et décrites au cours de l'émission:

  • Famille vivant au pied de la clôture, G. TURINE
famille vivant au pied de la clotûre G Turine
famille vivant au pied de la clotûre G Turine © G Turine / Gael Turine
  • Enfant passant le mur, G. TURINE
Enfant passant le mur G Turine
Enfant passant le mur G Turine © G Turine / Gael Turine

Le rêve d’une vie meilleure l’emporte sur le danger encouru. Le mur à franchir devient le symbole de tout ce que les Bangladais veulent fuir...

  • Maman d’un jeune homme tué par la Indian Border Securty Force, G. TURINE

.

L'EXPOSITION

Ce travail est exposé à la Galerie Fait et Cause du 28 janvier au 28 février 2015

58 rue Quincampoix 75004 PARIS Horaires: du mardi au samedi de13h30 à 18h30.

le mur et la peur G Turine
le mur et la peur G Turine © G Turine / Gael Turine

.

.

LIVRES

  • Le mur et la peur, Inde-Bangladesh , Photo poche, Actes Sud
Gael Turine Le mur et la peur
Gael Turine Le mur et la peur © actes sud / Gael Turine

.

  • Aveuglément, Gaël Turine, Nathan, « Photo Poche Société » n°11.
Aveuglément, G Turine
Aveuglément, G Turine © G Turine / Gael Turine

Les images fortes et justes de Gaël Turine sont accompagnées de propos d'aveugles qui complètent ce témoignage saisissant. Offrir un regard à ceux qui en sont dépourvus, tel est le cadeau de Gaël Turine à ces sujets jugés "improductifs" et mis au ban de la société... Un ouvrage dans la lignée des travaux photographiques d'Eugène Richards ou de Mary Ellen Mark.

  • Voodoo aux éditions Lannoo, (Belgique), 2011
Voodoo G turine
Voodoo G turine © G Turine / Gael Turine

Entre 2005 et 2010, Gael Turine se consacre au culte vaudou pratiqué dans les villages du Bénin jusqu'à Miami et la Nouvelle-Orléans en passant par de nombreux sites mystiques haïtiens.

aujourd'hui c'est demain G Turine
aujourd'hui c'est demain G Turine © G Turine/ Delpire / Gael Turine

Textes d’Eric Sariban Photographies de Gaël Turine

.

Des photos du quotidien prises en ville, à la campagne, dans une école, des scènes de tous les jours volées dans un tram, une plaine de jeux, l'intimité d'une famille... et la balançoire, hop vers les nuages... On s'identifie facilement à ces jeunes gens qui jouent aux cartes, à ces adolescents qui font du sport, à ces parents émerveillés devant leur premier né. Et l'objectif du photographe isole un visage, puis un autre, et finalement dessine les portraits de vingt-cinq personnes qui se racontent. Peu d'entre elles parlent de maladie et pourtant toutes ont eu un cancer pendant leur enfance. Chimiothérapie, radiothérapie, chirurgie, rechute... dur parcours pour ces enfants. Mais aujourd'hui ils sont guéris !

.

__

SELECTION DE REVUES PHOTOGRAPHIQUES

__

Autre revue toute neuve intitulée Photo analogies , faite par un collectif de photographes grenoblois, le collectif BOP. Cette revue bilingue est consacrée à la photo argentique, même si ces gens ne dédaignent pas le numérique. Dans le numéro deux, vous pourrez lire l’interview du photojournaliste Edouard Elias qui partage quelques photos de son premier voyage en Birmanie et dit à propos de l’argentique « mon rêve c’est d’être né 30 ans plus tôt et de partir en reportage avec un argentique. Avec le numérique on se coupe du sujet : on est constamment en train de regarder son écran, on est pressés parce qu’on doit envoyer les photos sous 48 heures, on retravaille tout le temps sur son ordinateur. Bref c’est usant. Avec l’argentique quand on prend une photo, on l’oublie, on n’est pas tout le temps en train d’y penser. Du coup, on s’intéresse beaucoup plus au sujet…. »

Le dernier volet de cet excellent magazine explore les liens entre la BD et la photo, juste après le Festival d’Angoulême, avec notamment un article sur le travail d’Emmanuel Guibert et ses trois albums « Le photographe ».

Une autre revue magnifique, pas uniquement dédiée à la photo , il s'agit d'une revue de littérature illustrée, presque un livre avec une couverture cartonnée élégante. Avec des textes bien sur, signés par des auteurs des Papous dans la tete de France Culture et d’autres écrivains. Outre des dessins inédits et des peintures, on y trouve des photos, le numéro 5 propose des photos de Dolores Marat, le 6 des photos de Courtney Roy…. Cette revue s’appelle la Pionnière. Elle fait « l’éloge du divers » et comme le dit son directeur, Dominique Janvier, elle cède tout autant au culte des images qu'à celui des lettres.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.