Emission spéciale depuis Arles qui accueille la 50e édition des rencontres photographiques. Rencontre avec des photographes et commissaires d'exposition qui occupent la programmation de cette année.

Arles accueille la 50e édition des rencontres photographiques
Arles accueille la 50e édition des rencontres photographiques © Maxppp / PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Les invités

Sonia Voss  est née à Paris en 1978. Elle travaille entre Paris et Berlin à son activité de commissaire d'expositions. Elle avait présentée Georges Chiras, L'Intérieur de la nuit au Musée de la Chasse et de la Nature en 2016, et plus récemment Beau doublé, Monsieur le Marquis, l'exposition de Sophie Calle, dans le même établissement.

A Arles, elle est la commissaire de l'exposition Corps impatients, une large rétrospective consacrée à la photographie est-allemande, du temps où le pays était encore fractionné. En se basant sur un corpus de nombreux photographes, l'exposition donne à voir des styles différents qui au fond parlent tous de la même chose : l'enfermement, la répression et la réponse que l'on y apporte.

Evangelia Kranioti est née à Athènes mais vit et travaille à Paris. Elle présente à Arles un travail intitulé Les Vivants, les morts et ceux qui sont en mer, qui reprend plus largement ses précédentes séries : Erotica Exotica, qui relate les vies de ceux que l'artiste a croisé à bord de navires de la marine marchande grecque; Obscuro Barroco, une plongée dans les milieux queer de Rio de Janeiro; ou encore Beirut Fictions, qui dépeint la vie de domestiques africains et asiatiques officiant au Liban.

Luce Lebart est une historienne de la photographie et une commissaire d’expositions. Elle était précédemment directrice de l’Institut Canadien de la Photographie de la Galerie Nationale du Canada de 2016 à 2018, après avoir été directrice de collection pour la Société Française de Photographie à Paris pendant 5 ans. Elle présente à Arles l’exposition La Saga des inventions, du masque à gaz à la machine à laver, accompagnée d’un livre éponyme paru chez RVB Books et CNRS Editions.

Mohamed Bourouissa est né en Algérie en 1978. Il est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Il était l'année dernière exposé au Musée d'Art Moderne de Paris, avant d'être l'un des finalistes du prix Marcel Duchamp. A Arles, il expose cette année sa série Libre-échange. Il y montre les relations économiques qui émergent au sein de notre société, alternant des images prises en cachette, des scènes jouées ou des images prises au téléphone.

Pour aller plus loin ...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.